Tag Archive | insultes

Cruauté ordinaire

harcèlement site gouvEtre populaire ou pas. Pour certains enfants ou certains adolescents, c’est une question angoissante lorsqu’ils se retrouvent les souffre-douleur des autres à l’école, au collège ou au lycée.

Victimes du sentiment de puissance que certains tirent de leur appartenance à une bande, à un groupe. Victimes de la cruauté quotidienne et lâche de ceux qui n’admettent pas les différences.

Les années collège sont probablement les plus difficiles de ce point de vue, avec des ados très grégaires, pour qui tout est dans le paraître et la conformité à ce que veut le groupe. C’est un phénomène qui a toujours existé, c’est vrai, mais qui est aujourd’hui amplifié par l’usage que font nos chers petits de leurs téléphones portables et des réseaux sociaux. Je me dis souvent que je suis soulagée que mes fils aient su / aient pu traverser tout cela sans encombre, et sans céder à la tentation de se ranger du côté de ceux qui se construisent en humiliant les autres.

Voici deux vidéos de la campagne du gouvernement français contre le harcèlement à l’école, toujours d’actualité. Des fictions qui n’en sont pas, hélas. Des mots et des actes qui collent parfaitement à la réalité:

harcèlement les injures

Transcription :
– On se dépêche. On se dépêche ! (1)
– Tu as vu ? Le gros porc (2) ! Ah, c’est dégueulasse (3)! Ça déborde de partout (4) !
– La tête qu’il a ! (5)
– Tu l’as déjà vu sortir avec quelqu’un ? (6)
– Tu es méchante !
– Non, mais je m’imagine !
– … tellement il est gros !
C’est bon (7), c’est pas méchant, c’était juste pour rigoler(8)!

Harcèlement les claques

Transcription :
– Alors Maxime, ça va ? Qu’est-ce (que) tu fais là ? (9)
– Tu sais quel jour on est aujourd’hui. On est quel jour aujourd’hui ? (10)
– Montre ton sac.
– On est lundi. Et lundi, c’est…? C’est le jour des claques !(11) Tu es au courant de ça ?(12)
– T’inquiète pas ! Reste-là, oh !
– Pourquoi ? Tu vas faire quoi ? Hein, qu’est-ce (que) tu vas faire ?
– Arrêtez.
– Quoi, arrêtez ! Arrêtez quoi ?
– Eh eh, eh. Reste tranquille, là !
– Il est juste là. Viens le récupérer. Tranquille.
– Qu’est-ce (que) tu regardes, toi ? Avance !
– Reste tranquille, reste tranquille.
– Eh, eh. Vas-y, prends ton sac. Bouge de là. Vas-y, dégage ! (13)
– C’est bon, on y va.
Lire la Suite…

Publicités

Un peu de poésie !

Vous avez vu, l’équipe de France, ça ne va pas du tout dans cette Coupe du Monde 2010 ! Matchs ennuyeux au possible, supporters dégoûtés par de piètres résultats et peu enthousiastes pour des joueurs qui n’ont rien à leur offrir… Ah, ça va mal chez les footeux !
Et là, apparemment, ça ne va plus du tout !

L’Equipe, LE journal sportif en France, a fait sa une ce matin des insultes apparemment adressées par Nicolas Anelka à Raymond Domenech, l’entraîneur. Percutant ! Et surprenant de lire ça noir sur blanc – ou plutôt blanc sur noir ! Dans les BD*, il y a des petites étoiles…. Bref, ni les uns ni les autres n’ont fait dans la dentelle* !

Allez, c’est l’occasion d’apprendre comment envoyer balader quelqu’un en français. (J’aurais pu dire « comment envoyer chier » quelqu’un, pour rester dans la tonalité, mais bon…)
Petite liste non exhaustive, avec le degré de grossièreté, pour que vous sentiez bien les nuances !
– le plus grossier : la formule d’Anelka, sans conteste.
– presque aussi grossier : Va te faire foutre.
– Un peu plus acceptable : Va te faire voir.

Et pour couronner le tout, l’insulte suprême : s’en prendre à la maman de celui qui nous énerve ! Un grand classique, dans beaucoup de langues, je crois !

* une BD : une bande dessinée
*ne pas faire dans la dentelle : dire vulgairement, crûment ce qu’on a à dire.

%d blogueurs aiment cette page :