Expressions « culinaires »

J’ajoute peu à peu les expressions rencontrées et entendues dans les différents billets de ce blog, avec des exemples supplémentaires pour vous aider à mieux les utiliser. Elles font toutes partie de notre langue ordinaire. Les expressions les plus récemment ajoutées sont au début.

gagner sa croûte: gagner un salaire, donc pouvoir se payer à manger et donc être autonome. (plutôt familier, et un petit peu désuet)

Jeter de l’huile sur le feu: attiser un conflit, envenimer une situation au lieu d’essayer d’apaiser les choses.
Tout le monde était très énervé et sa remarque sur les femmes n’a fait que jeter de l’huile sur le feu.

Avoir la pêche: être en pleine forme physique, être plein d’énergie. (familier)
Depuis qu’il a perdu quelques kilos et qu’il fait du sport, il a la pêche / Il a une pêche d’enfer.
Tu verras, ce petit séjour au bord de l’Atlantique va te donner la pêche.

Je ne sais pas pourquoi, je n’ai pas trop la pêche en ce moment.

Avoir du pain sur la planche: avoir beaucoup de travail, beaucoup de choses à faire. (plutôt familier)
Ils ont acheté une vieille maison mais il faut la retaper entièrement. Ils ont du pain sur la planche.

pas une miette: rien du tout.
Il ne lui reste rien de l’héritage de ses parents. Pas une miette. Il a tout dépensé.
Il n’a pas perdu une miette du spectacle qui était grandiose.

vouloir / demander sa part du gâteau: demander ce à quoi on estime avoir droit parce qu’on a apporté sa contribution.
L’entreprise a fait des bénéfices. Alors les salariés demandent leur part du gâteau.

à la noix: sans valeur, nul (familier)
C’est quoi, cette idée à la noix ?

Pour écouter les expressions qui suivent: en faire (tout) un fromage : faire une histoire pour quelque chose (familier)
Je suis arrivé avec 10 minutes de retard et elle en a fait tout un fromage !
Pas la peine d’en faire un fromage !

une prune : une amende (argot)
J’ai pris une prune pour excès de vitesse.

La cerise sur le gâteau : le détail final qui rend parfaite une situation.
Il a gagné un voyage dans la cabine de pilotage du TGV. Et cerise sur le gâteau, le conducteur lui a laissé les commandes pendant quelques instants.

La mayonnaise a pris : l’entente est bonne entre des personnes associées pour atteindre un but. (familier)
Je ne le connais pas du tout mais je dois travailler en collaboration avec lui. J’espère que la mayonnaise va prendre !
Entre eux, la mayonnaise n’a jamais pris. Ils ont des personnalités trop différentes.

une châtaigne : un coup ou une petite décharge électrique. (argot)
Il a pris une châtaigne en passant la clôture électrique de ce champ. Il a fait un bond !

un marron : un coup (argot)
Il s’est énervé et il lui a collé un marron !

tirer les marrons du feu : tirer avantage d’une situation pour soi-même.
Il sait se débrouiller pour tirer les marrons du feu dans n’importe quelle situation.

à toutes les sauces : cette expression sert à qualifier un mot, une expression, une idée qu’on utilise dans n’importe quelle situation, qu’on ressort tout le temps. (plutôt familier et péjoratif)
Un slogan qu’on met à toutes les sauces.
Cette expression s’entend beaucoup, un peu à toutes les sauces.
Il utilise ce mot à toutes les sauces.

C’est pas tes oignons : ça ne te concerne pas / ça ne te regarde pas. (très familier)
On dit aussi : Mêle-toi de tes oignons.

Boudiner : serrer, mouler. (à propos de vêtements) (familier)
Son jean la boudine. Elle l’a pris trop serré.
Il est tout boudiné dans sa veste.

Va te faire cuire un oeuf : c’est ce qu’on dit à quelqu’un qu’on a essayé de satisfaire et qui n’est toujours pas content. On est un peu énervé ! (très familier)
Bon écoute, je t’ai proposé de te conduire là-bas en voiture ou de te passer ma voiture. Si ça ne te va pas, va te faire cuire un oeuf !

ça se vend comme des petits pains: ça a beaucoup de succès.
Leur nouveau téléphone s’est vendu comme des petits pains.

Pour mettre du beurre dans les épinards: pour améliorer l’ordinaire, en gagnant plus d’argent.
Il fait des heures supplémentaires pour mettre du beurre dans les épinards.

Mettre les petits plats dans les grands: faire des efforts particuliers pour donner à quelqu’un le meilleur accueil possible.
Ils avaient mis les petits plats dans les grands pour nous recevoir.

Porter ses fruits : aboutir à un résultat positif.
Leur action a porté ses fruits. Ils ont gagné!

Etre dans les choux : avoir raté quelque chose. On emploie cette expression familière pour décrire une situation un peu difficile, ou quand il nous arrive une mésaventure.
Je ne sais pas ce qu’on a fait ou pas fait, mais là, on est dans les choux !

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :