Que cherchaient-ils ? semaine 4

que cherchaient ilsEt voici mes visiteurs de la semaine passée ! Beaucoup de recherches d’expressions. J’aime les expressions !

Mais commençons par ces choses qu’on dit familièrement:
« Est-ce que c’est un gros mot quand on dit faire la gueule à quelqu’un »: C’est très, très familier, pour dire que quelqu’un est fâché contre nous. Pour être plus poli, on dit faire la tête à quelqu’un. En général, quand on utilise les mots les moins polis, c’est qu’on veut vraiment exprimer ses sentiments avec plus de force, en choquant par les mots.
Arrête de faire la gueule. En version plus douce: Arrête de faire la tête.
Il me fait la gueule depuis une semaine. En version plus douce: il me fait la tête depuis une semaine.

« Dégueulasse est-il un gros mot » : Oui, à ne pas utiliser n’important quand ni avec n’importe qui parce que c’est vulgaire. La version adoucie, c’est dégoûtant. Les deux peuvent avoir leur sens propre de quelque chose qui n’est pas propre:
Il a réparé sa moto. Il a les mains dégueulasses. Et en version normale: les mains dégoûtantes.
On les utilise aussi au sens figuré, pour critiquer quelqu’un ou quelque chose assez violemment:
C’est dégueulasse ce que tu as dit sur moi ! En version normale: C’est dégoûtant ce que tu as dit !

Il y avait aussi des petites choses de la vie quotidienne :
« Merci c’est moi expression » : On dit C’est moi pour répondre à quelqu’un qui vient de nous remercier, quand on a le sentiment que bien sûr, la personne nous a rendu service par exemple, mais que nous avons aussi bénéficié de la situation qui est donc vue comme un échange.
– Je te remercie de m’avoir invité.
– C’est moi. (On sous-entend : c’est moi qui te remercie d’être venu.)

« Répondre négativement à Veux-tu boire quelque chose » :
On répond tout simplement: Non merci. (sans faire de pause entre les deux mots) Et souvent, on ajoute: ça va. / c’est bon. Ou encore : Pas pour le moment.
Juste une remarque: on entend plus souvent la question : Tu veux boire quelque chose ? (avec une intonation montante, un ton interrogatif)

Pour rester dans le domaine « alimentaire », il y avait cette recherche : « Expression ne pas digérer quelque chose ».
Au sens figuré, cela signifie qu’on continue à ne pas apprécier un événement, une situation, une remarque, qu’on n’arrive pas à oublier ce qui s’est passé :
Je ne digère pas ce qu’il a dit sur ma sœur. Il a vraiment exagéré.
Laisse-moi le temps de digérer cette nouvelle qui ne me fait vraiment pas plaisir.

« Qu’est-ce qu’un heureux événement ? »
Cela ne signifie qu’une seule chose: une naissance.
Elle attend un heureux événement, qui signifie Elle attend un bébé.
Et comme la venue d’un enfant, c’est une histoire vécue à deux, on dit très souvent: Ils attendent un heureux événement pour le mois de juin.
Et vous pouvez poser la question à la future maman : Et cet heureux événement, c’est pour quand ?
(N’oubliez pas de faire la liaison entre heureux et événement. Elle est obligatoire.)
Aviez-vous écouté Estelle quand elle attendait un heureux événement ?
J’en avais parlé avec elle ici.

Donc si vous voulez parler d’autres bonheurs, il faut trouver autre chose, ou inverser les mots !
Cette rencontre a été un événement heureux dans sa vie.
Ils ont vécu beaucoup d’événements heureux ensemble.

Et pour écouter les exemples:

Si ça ne marche pas avec le lecteur, objet de toutes les polémiques sur les forums de WordPress en ce moment, ça devrait fonctionner ici :
Que cherchaient-ils semaine 4

Publicités

2 responses to “Que cherchaient-ils ? semaine 4”

  1. Svetlana says :

    Bonjour Anne, c’était très intéressant de lire et écouter ta voix, bien que je n’aie pas l’intention d’utiliser ces gros mots. Le mieux est qu’on évite des situations dans lesquelles de gros mots sont nécessaires. Merci pour le son apparu. Passe une très bonne journée!

    J'aime

  2. Anne says :

    Bonjour Svetlana, Moi non plus, je ne dis pas trop de gros mots ! Sauf, j’avoue, quand je conduis et qu’il y a des c*** de Marseillais qui font n’importe quoi au volant ! (Et c’est assez fréquent, il faut le reconnaître.) Il faudra que je vous raconte une petite anecdote à ce propos sur un de mes fils quand il était petit. C’est une autre idée de billet ! A bientôt.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :