Un blog, instagram, du français, Svetlana, Antonio et les autres

Ce billet est une réponse au commentaire d’hier de Svetlana :
« Bonjour Anne,
tu as déplacé tes derniers articles et ajouté d’autres choses en bref ? »

Dialogue imaginaire, sous forme de questions-réponses. (On n’est jamais si bien servi que par soi-même !) :

Pourquoi as-tu déplacé les commentaires à droite vers le haut de la page ?
Pas pour faire la maligne, du genre « Regardez, ils sont tous très contents de ce blog ». Mais parce qu’il s’y passe des choses que j’aime bien : des questions, des impressions, des fragments de conversations et mes essais d’explications, qui intéressent peut-être d’autres personnes.

BlogPourquoi as-tu ajouté un lien vers cette nouvelle page instagram en haut à droite ? Je croyais que tu n’aimais pas les réseaux sociaux.
Je n’aime pas Facebook : trop fouillis, trop de pubs et de sollicitations non souhaitées et peu de sympathie pour la philosophie de ses créateurs. Voilà, c’est dit ! Instagram me parle davantage, j’ai toujours regardé ce qui s’y passait (bien avant que Facebook le rachète). J’ai l’impression que je peux m’en servir dans un sens qui m’intéresse et qui me correspond.

Mais à quoi ça sert ? Pourquoi pas Twitter par exemple ?
– Pour le côté visuel de cet endroit ! J’aime toutes ces petites photos qui forment comme un journal et restent en place même si le temps passe.
– Parce que j’ai toujours eu un faible pour le format carré des photos et ce côté reposant et harmonieux d’un format unique.
– Parce qu’il y a la place d’écrire sans la contrainte d’un nombre de caractères très petit. Mais en même temps, il faut de la concision. Elaguer. Et apprendre à trouver les mots rapidement. C’est aujourd’hui, pas demain !
– Parce que ça me permet de garder une trace de l’écoulement des jours.
– Parce que j’ai beaucoup appris sur l’anglais à travers les échos quotidiens d’autres vies que la mienne, ce qui compense le fait de ne pas vivre tous les jours dans le pays dont on veut parler la langue. Peut-être puis-je faire la même chose avec mon français !

Pourquoi ne pas mettre ça directement sur ton blog alors ?
Pour lui laisser une certaine unité et ne pas l’encombrer de ces petits détails et instantanés peu travaillés, que certains trouveront sans intérêt parce que pas directement relié à leur apprentissage du français. Je le vois comme un prolongement qui me convient sous cette forme en ce moment. Cela ne durera peut-être pas !

Pourquoi ce titre à ton billet ? Pourquoi Svetlana et Antonio ?
Parce que justement, Svetlana se plonge tous les jours dans le français, lit, écoute, et prend tout ça pour elle : les mots, les expressions. Pour raconter sa propre vie. Pour parler une autre langue, il faut avoir cette envie d’emprunter et de collectionner !
Et petit clin d’œil à Antonio parce je pense qu’il fait pareil, à son rythme. Je le devine, aux petites signes discrets mais réguliers qu’il laisse de son passage, ici et sur France Bienvenue. Bonjour Antonio !
Et bonjour à tous les autres.

Si vous avez envie de répondre à ce que je mets sur Instagram et que vous n’avez pas de compte chez eux, faites-le ici sur ce blog, après n’importe quel billet, ou après le billet le plus récent, et ce commentaire apparaîtra dans la colonne de droite, dans la rubrique : Ce que vous dites.

Publicités

Étiquettes :

10 responses to “Un blog, instagram, du français, Svetlana, Antonio et les autres”

  1. Svetlana says :

    Bonjour Anne, merci d’avoir parlé de moi! C’est très sympa. C’est que ton grand univers fait écho à moi. Merci d’avoir me proposé de tutoyer, de me corrigé…Avec ton aide ça marche beaucoup mieux. J’aime bien lire tes articles, tes transcriptions, tes réponses et écouter ta belle voix. Surtout j’aime bien lire des histoires inventées par toi sur n’importe quoi. Ce n’est pas la même chose comme écouter, par exemple, les deux femmes fameuses parler des sigarettes. Anne ne me quitte pas, corrige moi, parce que gràce à toi j’améliore mon français. A bientôt.

    J'aime

  2. Svetlana says :

    ( Si vous avez envie de répondre à ce que je mets sur Instagram et que vous n’avez pas de compte chez eux, faites-le ici sur ce blog.)

    Bonjour Anne, j’ai envie de répondre, je n’ai pas de compte et je ne sais pas comment le faire sur ce blog. Je ne suis pas là parce que je n’ai pas de temps d’entrer dans  » plusieurs maisons ». Je n’en veux plus. C’est ici que tout se passe, tout est intéressant. J’ai une idée pour que la fréquence des billets se grangisse. Fait des podcasts avec ta voix! A bientot.

    J'aime

  3. Anne says :

    Bonjour Svetlana, je pense qu’on peut laisser des commentaires par exemple après le billet le plus récent sur ce blog. Je comprendrai à quoi ça correspond.

    J'aime

  4. Anne says :

    Je corrige quelques points:
    – Merci de m’avoir proposé de se tutoyer, de me corriger. « Me » ne peut pas se mettre au milieu de la forme verbale avoir proposé. Le pronom se met avant.
    – cigarettes (avec un C, pas un S)
    – et je t’embête avec les accents: grâce, avec un accent circonflexe.
    – fait écho à moi: je ne sais pas pourquoi ça ne marche pas mais ce n’est pas joli de dire « à moi » ici ! Pourtant on dit : c’est à moi. Ici, il faudrait dire: Ton univers trouve un écho en moi / Ton univers fait écho au mien. / Et en changeant carrément: Je me retrouve dans ton univers.
    Bonne journée ( et merci pour les compliments ! )

    J'aime

  5. Anne says :

    S’il n’y avait que ma voix, ce serait peut-être monotone ! Et je ne sais pas si je trouverais tant de choses que ça à raconter. (Et ce ne serait peut-être pas très intéressant) Ce sont les autres qui m’inspirent et je parle un peu à travers eux !

    J'aime

  6. Svetlana says :

    Fais des podcasts avec ta voix! A bientôt. J’ai corrigé.

    J'aime

  7. Svetlana says :

    Bonjour Anne, c’est facile de m’avancer avec le contenu corrigé. Merci et sois la bienvenue dans mon « univers » (plutôt l’école primaire).

    J'aime

  8. Svetlana says :

    -S’il n’y avait que ma voix, ce serait peut-être monotone !

    Au contraire, ce ne serait pas monotone avec telles vois, diction, prononciation et tel langage. Tu pourrais essayer de le créer une bonne fois avec la transcription. C’est ce qu’on en est besoin. Tout court ajoute-le!

    -Et je ne sais pas si je trouverais tant de choses que ça à raconter.

    Parle de n’importe quoi une fois par moi. Ce sera largement assez.

    – Ce sont les autres qui m’inspirent et je parle un peu à travers eux !

    Je suis sûre que les autres voudraient aussi les écouter.

    A bientôt!

    J'aime

  9. Jianjing says :

    Bonjour Anne,

    Vraiment, je me sens obligé un jour de rendre tout ce que la langue française m’a donné, par raconter ma propre vie en français librement.

    Je n’ai jamais rencontré autant de gens sympathiques, autant de belles histoires, autant de chaleurs qu’à travers l’apprentissage du français. J’espère un jour à mon tour les tout donner à ceux qui choisissent cette langue en me rappelant que j’ai moi-même été là déjà.

    Comme le voyage, c’est ne pas moi qui fais l’apprentissage, mais c’est le français qui me refait, je peux le dire sans me tromper aujourd’hui.

    Peut-être vous n’allez pas comprendre pourquoi ce billet-ci m’a touché à ce point?

    Cela peut être un peu personnel. Il me semble toujours triste de passer à côté de sentiments de chaleur humaine. Dans ce domaine, j’ai impression que le français comble le vide pour moi, qui me pousse à oser dire ce que j’aurais pas pu dire à cause de retenues, de la peur. Et j’éprouve sûrement mieux ce monde.

    Je suis convaincu que les réseaux sociaux nous permettent de se connecter d’une manière qui n’aurais pas pu être possible sans.

    Malgré leur contrainte, je suis énormément reconnaissant, Google, Twitter, Facebook, Instagram, à sa manière, chacun m’aide dans ce voyage.

    Je me dis souvent, Jianjing, il est l’heure d’essayer d’aller plus loin avec ce que tu aimes tellement, ce qui te tient tellement à coeur.

    Un blog? Un compte Instagram? Une communauté pour tout ce qui aiment le français, la France? J’en sais pas encore.

    J’espère que vous allez passer le plus agréable possible, le plus doux possible, le plus reposant possible weekend.

    À bientôt
    Jianjing

    J'aime

  10. Anne says :

    Un très beau message de gratitude, Jianjing. (Je réponds enfin… Comme d’habitude !)
    Et aussi un message qui dit bien tout ce à quoi une autre langue nous donne accès.
    Et tout cela a été décuplé par internet.
    Très bon weekend aussi (avec une semaine de retard!)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :