Marseille

.

.

.

.

Marseille, à l’opposé de Paris. Si différente d’Aix-en-Provence la bourgeoise. Marseille qui agace et séduit à la fois.
Marseille, qui s’apprête à devenir Capitale Européenne de la Culture en 2013. Marseille en chantier donc. Joyeux bazar, comme toujours.
Les couleurs de la ville, du ciel, de la mer, des peaux, des cheveux et des yeux, couleurs méditerranéennes.
Marseille la très belle.

Voici comment en parlaient l’autre jour à la radio quelques Marseillais tout juste descendus du TGV. Transcription :
Que ressentez-vous lorsque vous arrivez à Marseille ?
– Bah déjà (1) mes racines, puis une ville polyglotte et très différente.
– Du plaisir, une certaine décontraction.
– Le bonheur de redécouvrir ma ville. Les derniers kilomètres sont très agréables*.
– Le soleil. Il y a beaucoup moins de monde (2) qu’à Paris. On se sent plus libre.

Les odeurs.
– Ben si vous partez, quand vous arrivez par la gare Saint-Charles, les odeurs du centre-ville peuvent être un petit peu nauséabondes. Par contre, dès que vous longez la Corniche (3) et que vous allez vers la Pointe Rouge ou vers les quartiers notamment du 8è, 9è ou 10è (4), là, on sent de suite (5) la garrigue (6) et… et des odeurs très agréables, qui demandent à s’évader et aller promener (7) un petit peu dans les Calanques (8).
– Moi, j’habite en centre-ville. Donc on peut s’attendre à avoir des odeurs de Provence mais c’est plutôt des odeurs de poubelles (9) !
– Quand j’arrive par ce qu’on appelle le marché du soleil, les odeurs, c’est les épices, c’est… c’est les gâteaux arabes.

Les couleurs :
– Du bleu, de l’orange, du jaune, beaucoup de couleurs.
– Bleu et vert.
– C’est des tissus bariolés de toutes les couleurs.
– Lumineuses.
– Bleu.

Les bruits ?
– Ça me fait du bien parce que je trouve qu’il y a pas tant de bruit que ça à Marseille. Les bruits, c’est plutôt des paroles, donc c’est pas du bruit.
– C’est essentiellement des bruits urbains, des bruits de voiture.
– Les klaxons, les… les gens qui s’interpellent d’une rue à une autre, les rires.
– Et l’été, les cigales.
– Là, vous faites un peu dans la carte postale (10) quand même ?
– Non, non. C’est vrai, c’est même soûlant (11). Dès qu’elles commencent à chanter, on a du mal à s’habituer la première semaine.
– Et il y a qu’elles qui sont soûlantes ?
– Les Marseillais aussi !

Quelle différence il y a entre une ville-port et une ville-ville ?
– Ça bouge beaucoup, ça apporte un petit peu aussi des problématiques par rapport à des personnes qui viennent de pays sans papiers par exemple, et donc on peut les voir autour du port et dans des situations qui sont difficiles, pas des situations humaines, donc ça fait réfléchir, voilà.
– C’est le sentiment de l’ouverture, puis Marseille, c’est ce sentiment-là aussi pour moi.

Si Paris pèse sur le nord, Marseille équilibre la balance de la France ?
– Pas assez à mon goût. Je pense que Marseille va équilibrer, Marseille va prendre son essor. Le fait que Marseille devienne Capitale Européenne de la Culture en 2013 va faire que effectivement, Marseille va connaître un nouvel essor.
– Aucunement malheureusement. Il y a même un certain fatalisme (12) qui s’est installé là-bas à ce sujet, quoi. C’est-à-dire qu’il y a beaucoup de projets, il y a Marseille 2013, tout le monde dit qu’on est à la bourre (13) et je m’inquiète un petit peu à ce sujet.

Quelques détails :
1. déjà = pour commencer / Premièrement
2. il y a du monde / il y a moins de monde : on n’utilise jamais le mot « gens » ou le mot « personnes » pour décrire ces situations.
3. La Corniche : Marseille est sur une côte plutôt rocheuse. Donc il y a une route qui longe la mer en surplomb, qu’on appelle la Corniche. Quartier très agréable !
4. Marseille est divisée en arrondissements, comme Paris. Souvent, on parle juste du 8è, du 9è, etc…, au lieu de dire le 8è arrondissement, etc… : on dit : J’habite dans le 8è.
5. De suite = tout de suite. Dans le sud-est, on ne dit pas « tout de suite » mais juste l’expression raccourcie.
6. La garrigue : c’est le type de végétation qui se plaît dans le climat méditerranéen, pour résister à la sécheresse et la chaleur de l’été.
7. Aller promener = aller se promener. Les Marseillais disent qu’ils vont promener. Ailleurs, on dit qu’on va se promener.
8. Les Calanques : c’est le massif qui se situe entre Marseille et Cassis, où la mer rentre dans les terres, avec des falaises qui surplombent. Grand lieu de randonnées magnifiques.
9. Des odeurs de poubelles : Marseille est réputée pour ses problèmes d’ordures, mal gérés, notamment depuis que ce service public a été privatisé en partie. De plus, il faut bien reconnaître que certains Marseillais ne sont pas disciplinés en terme de propreté et de respect des espaces publics. On est loin de la Suisse ! Il y a du travail pour changer les mentalités…
10. faire dans la carte postale : présenter une image stéréotypée (et positive) de la ville, où tout est exactement comme on s’y attend, pas forcément comme la réalité.
11. Soûlant : fatigant et casse-pied car intense.
12. Il y a un certain fatalisme : c’est quand on pense que les choses sont comme elles sont et que rien ne pourra les changer, donc on accepte la situation avec résignation.
13. Être à la bourre : être en retard (argot).

* Les derniers kilomètres sont très agréables:
C’est très vrai. En train, on longe la Méditerranée, on aperçoit l’Estaque, les ferrys et les bateaux, les grues du port, le TGV ralentit, au milieu des quartiers populaires (traduisez par pauvres), la gare Saint-Charles est le terminus, avec ses grands escaliers d’où on aperçoit la ville. On sait qu’on est arrivé au bout. Impression de pouvoir se poser. Tout l’inverse de l’arrivée à Paris.

Des travaux partout

Des travaux partout

Publicités

Étiquettes :

5 responses to “Marseille”

  1. salianne says :

    J’aime bien cette image auditive de Marseille que vous nous avez fournie. En écoutant les gens parler des odeurs, des bruits, des couleurs, on a vraiment l’impression d’être là-bas. Bravo !

    J'aime

  2. Yosri says :

    Dans le deuxième paragraphe que signifie-t-il l’expression:  » c’est les gâteaux arabes »
    Merci d’avance?

    J'aime

  3. Anne says :

    Ce n’est pas une expression. C’est juste parce qu’à Marseille, il y a des magasins qui vendent des gâteaux tunisiens, marocains, algériens. ça se voit tout de suite quand on sort de la gare Saint-Charles.

    J'aime

  4. Anne says :

    J’ai trouvé aussi que c’était exactement l’atmosphère de Marseille par petites touches !

    J'aime

  5. Yosri says :

    Ah ok 🙂
    Merci de votre réponse rassurante .. Je croyais qu’il s’agit d’une expression de sens figuré péjoratif. Désolé de ce malentendu!
    Je profite l’occasion pour vous remercier énormément pour ce site adorable qui m’a beaucoup aidé et m’aide à saisir le français courant et enrichir mon tas de vocabulaire .. Et bien évidement dénouer ma langue !!
    Merci beaucoup pour votre assistance.
    Bon courage et bonne continuation..
    Yosri

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :