C’est Versailles !

Vous vous souvenez, il y en a qui avouent avoir eu le mal de mer en allant aux Iles Kerguelen. Apparemment, ce n’est pas un voyage de tout repos. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder des vidéos de ces navigateurs qui font des courses en voilier autour du monde.
Une mer impressionnante, sous des latitudes auxquelles on associe les mots « rugissants » ou « hurlants ». Voici donc un témoignage de marins aguerris pour se mettre dans l’ambiance.
(Et si à la fin, vous n’avez pas retenu le nom du sponsor, c’est que vraiment, vous n’êtes pas très observateur !)

Transcription:
Hé Franck, une nuit assez humide, assez agitée ?
– Ouais, une nuit avec un peu plus de vent que prévu, donc c’est vrai que c’est un peu chaud (1) ! Une mer qui s’est levée quand même assez vite, avec le vent. Et là, ça continue. On a fait quand même pas mal de milles (2). Les Kerguelen sont pour cet (3) après-midi. Voilà. On aimerait bien que ça se calme un petit peu, cette mer ! C’est assez… C’est assez violent [?]. On n’a pas eu… Pas mal de… de paquets de mer sur le bateau, on a abimé la casquette plusieurs fois. C’est dire si il y avait des chocs assez violents ! Mais sinon, le bateau va bien. Ça glisse vite. C’est un peu la mer des fois qui nous bloque lorsqu’elle est un peu escarpée (4). Elle est pas très haute mais elle est escarpée. Sinon, elle est dans la bonne direction, hein, ça tape pas trop, si ce n’est (5) des fois les étraves qui… qui rentrent dans la vague. Mais ça va, ça va ! On tient des très, très bonnes moyennes.

– Oh bah c’est un moment intéressant, les Kerguelen. C’est… C’est entrer dans le sud déjà et puis là, on a vraiment la mer du sud, hein ! C’est de la houle assez longue, un vent assez soutenu, donc à peu près 32-35 noeuds de vent. Vitesse au-delà de 35 noeuds, des pointes à pas loin de 40 donc on est dans le vif du sujet (6) ! Pour ça, il faut être habillé costaud (7) !
Alors, dis-nous.
– Alors moi, j’ai pas hésité, là, cette nuit: j’ai mis la combinaison sèche, bouclée (8), plus la veste par-dessus, la cagoule, la capuche. Ce qui m’embête (9), c’est les lunettes, là ! C’est pas fait pour les… pour les mecs (10) à lunettes, ce genre de temps ! Mais bon (11) ! On arrive à voir quand même.
– Et avec ça, on est au sec ?
– Eh bah avec ça, je t’avouerai que c’est Versailles (12) ! Versailles ! Nickel (13) !
– Pour une fois, il fait pas trop froid ?
– Non, le vent est de nord, donc on a de la brume du coup. Mais on n’a pas de… pas trop de vent froid. Donc on n’a pas besoin de porter des gants et pour les manoeuvres, c’est super agréable quand même, parce que quand il y a du vent de sud, là, on a les mains gelées et là, c’est autre chose (14), hein ! On a l’onglée (15) et c’est pas facile. Non, non, on est dans un milieu hostile mais abordable (16) !

Quelques explications:
1. C’est un peu chaud !: rien à voir avec la température extérieure évidemment ! Cette expression signifie que la situation n’est pas de tout repos.
2. un mille: il s’agit du mille marin. (1852m) Dans ce cas, ce mot prend un « s » au pluriel, contrairement à mille dans les nombres qui est invariable: Deux mille douze.
3. cet après-midi: écoutez comment il prononce « cet« . Comme beaucoup de Français, il dit quelque chose comme « C’t’après-midi« .
4. escarpé: raide, abrupt. On emploie en général cet adjectif à propos d’un chemin, d’une pente.
5. si ce n’est = sauf / à part
6. On est dans le vif du sujet: ce n’est plus l’introduction, la présentation. C’est le coeur du sujet. Donc là, il veut dire que les choses sérieuses commencent !
7. costaud: fort, solide. Normalement, c’est un adjectif. C’est comme s’il disait: Il faut avoir des vêtements costauds.
8. bouclée: bien fermée
9. ce qui m’embête: ce qui me gêne, ce qui me pose un problème.
10. les mecs: les hommes (familier)
11. Mais bon: on dit ça pour montrer qu’on accepte la situation car de toute façon, on ne peut pas vraiment la changer.
12. C’est Versailles ! : cette expression, qui évoque le château de Versailles, symbole de  grandeur et de magnificence, signifie que c’est parfait, que c’est le grand luxe, le grand confort. (Personnellement, ce n’est pas le mot qui me viendrait à l’esprit en regardant ces deux navigateurs ! Mais on l’emploie souvent de façon ironique. Humour de marin !)
13. Nickel ! / C’est nickel = c’est parfait. (familier)
14. Là, c’est autre chose: c’est totalement différent. On peut dire aussi: c’est une autre affaire.
15. avoir l’onglée: avoir les doigts gelés et raidis par le froid.
16. abordable: ici, cela signifie qu’on peut survivre à ce genre de conditions extrêmes, que c’est possible.

Publicités

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :