Un silence assourdissant

Vous pensiez que seules les personnes âgées avaient des problèmes d’audition ? C’est vrai que nos oreilles, comme nos yeux, ne vieillissent pas toujours très bien ! Mais dans notre monde bruyant, où chacun peut se promener avec sa musique dans les oreilles, où les concerts vous en mettent plein les oreilles, où les boîtes de nuit forcent sur les décibels, certains jeunes sont touchés et leur audition est en danger.
Je le vois chaque année – ou plutôt je l’entends – quand mes étudiants travaillent au labo de langues, casque sur les oreilles: certains mettent le son à fond. C’est soi-disant pour mieux comprendre. En fait, c’est qu’ils ont déjà perdu, à 20 ans, une partie de leurs capacités auditives. Ils entendent moins bien. Ou, paradoxe, ils entendent trop.
Voici un témoignage entendu à la radio l’autre jour.

Transcription:
– Tu m’entends bien ?
– Ouais, ça va.
– Alors, dis-moi de quelle oreille tu souffres.
– Alors en fait, j’ai un problème de… enfin des acouphènes (1) et sifflements aux deux oreilles. C’est un peu pire à gauche qu’à droite. Mais c’est plutôt assez réparti dans les deux en fait.
– Comment est-ce que tu t’es rendu compte que ça n’allait pas ?
– Ben en fait, la première fois que je m’en suis rendu compte, c’est quand j’avais 18 ans, quand j’avais un petit sifflement la nuit quand je m’endormais, donc dans ma chambre, parce que quand j’étais jeune, enfin adolescent, j’écoutais beaucoup les MP3 et très fort. Donc je suis allé la première fois voir un ORL (2) qui m’a dit que c’était dû (3)… c’était dû à ça et qu’il fallait que j’arrête. Donc j’ai réglé mon MP3 pour qu’il se bloque automatiquement au maximum à 50 % (4) de la puissance possible.
– Ah c’est possible ? Tu peux… tu peux régler ça sur ton lecteur ?
– Ouais. Sur les… Enfin du moins sur les… sur certains modèles, ouais. Donc il y a deux ans, je suis allé chez des amis pour une soirée. Là, on a branché mon iPod, enfin mon MP3 iPod sur la chaîne hifi pour mettre de la musique. Donc on a débloqué le son à 50 % pour régler sur 100%, et réglé sur la chaîne hifi. Et là donc, bon la soirée s’est passée. Et le soir, quand je les ai… Quand je l’ai repris, j’avais oublié qu’il avait été déréglé… enfin… réglé au maximum. Et donc quand je l’ai mis dans mes oreilles pour mettre la musique, pour prendre le RER (5), bah je me suis pris (6) 100% en fait de puissance, donc 105 décibels, je crois. Donc là, bah, juste après ça, j’ai eu un … mon acouphène, les sifflements qui se sont aggravés. Je suis passé d’un sifflement très léger que j’entendais que (7) la nuit et qui était pas trop dérangeant à celui-là que j’ai aujourd’hui, qui donc, bah, fait que… que je l’entends tout le temps, quand je prends la voiture, quand je sors. Et en plus, j’ai aussi développé une légère hyperacousie qui…
– Oh c’est technique, ton truc, hein !
– Ouais, ouais, un petit peu ! C’est… En fait, l’hyperacousie, c’est juste qu’en fait, on a… on est plus sensible aux sons. On est moins tolérant aux sons forts.
– Quel genre de sons ?
– Bah je peux plus aller au cinéma, parce que ça, ça fait mal aux oreilles. Avant, j’y allais une fois par semaine. Maintenant, j’y vais plus du tout, j’ai plus le droit. Et surtout, ça me fait mal. Le RER, quand il freine, avec les… les crissements de freins entre autre. C’est extrême, mais même prendre une douche, faut mettre (8) des bouchons.
– Ah ouais ! Carrément ! C’est le bruit de l’eau qui est insupportable.
– Voilà, en fait, c’est le bruit de l’eau en fait, quand… quand elle tombe en fait et que… qu’elle heurte le… le sol. Le sèche-cheveux, l’aspirateur, en fait tous les sons qui sont justement aigus. Bah je peux même quasiment plus rien faire parce que je peux même plus aller dans un McDo (9) en fait, parce que je peux plus vraiment… Avant, j’avais travaillé là-bas. Maintenant; je peux plus y travailler parce que c’est trop… Ouais, c’est bruyant, les machines, les bips, les machins (10) comme [ça]… Et donc ça m’empêche de bosser (12). Ce qui fait que (13) j’ai beaucoup de mal à (14) trouver un boulot (15), puisque je peux pas avoir de boulot bruyant. Pour les sorties (16), c’est pas évident non plus, voir des amis, machin (17), etc…, bah, boîtes de nuit, pas possible. Même les bars, bah c’est bruyant, donc faut mettre des bouchons. Le sport, j’ai dû arrêter, donc voilà éviter aussi. Donc ça fait qu’on se retrouve vite à plus faire grand chose finalement et à se retrouver un peu bloqué.
– Oh là, là ! Mais quand on a 23 ans, c’est juste la galère (17), ça !
– Ah ouais, c’est horrible. C’est catastrophe… Enfin, c’est catastrophique.
– Donc là, pendant que tu me parles, ça siffle.
– Voilà (18).
– Ouah, OK. C’est insupportable. OK. Et donc ça, c’est que tu as toute la journée, hein.
– C’est ça. C’est ce que j’ai, voilà, du réveil…
– Et tu dis ça avec le sourire !
– Ouais, j’ai appris à en sourire, malheureusement, parce que de toute façon, en fait ouais, quand on voit d’où ça vient, c’est… c’est pas triste, mais ouais, c’est aberrant, enfin, ouais. C’est aberrant, quoi. C’est…

Quelques explications:
1. des acouphènes: des bruits, bourdonnements, sifflements que certains entendent dans leurs oreilles, alors qu’il n’y a pas de bruit.
2. un ORL: un oto-rhino-laryngologiste: c’est un médecin spécialisé dans les maladies des oreilles, du nez et de la gorge. Evidemment, tout le monde emploie le sigle plutôt que l’expression complète !
3. c’est dû à ça: ça a été causé par ça / c’est le résultat de cette situation.
4. 50%: on dit donc « cinquante pour cent ». Mais à l’écrit, on utilise toujours juste le symbole.
5. le RER: le Réseau Express Régional, c’est-à-dire les lignes de métro qui desservent les banlieues et villes autour de Paris, à partir du centre de la capitale.
6. je me suis pris… : j’ai reçu… (familier)
7. que j’entendais que la nuit = que je n’entendais que la nuit, c’est-à-dire seulement la nuit. (familier, avec l’omission de « ne »)
8. faut mettre… = il faut mettre… (familier et oral, mais très fréquent)
9. un McDo: un restaurant McDonalds. Les Français utilisent tout le temps cette abréviation, jamais le nom complet. On dit qu‘on mange, qu’on va au McDo.
10. un machin: un truc, quelque chose (familier). On utilise ce mot quand on ne veut pas faire l’effort de chercher le mot précis.
11. bosser: travailler (familier)
12. ce qui fait que = et donc, le résultat, c’est que…
13. avoir du mal à faire quelque chose: avoir des difficultés à faire quelque chose. On peut avoir un peu de mal, du mal, beaucoup de mal à faire quelque chose.
14. un boulot: un travail (familier)
15. les sorties: les soirées entre amis par exemple. On dit qu’on sort avec ses copains.
16. machin: c’est une autre façon d’utiliser ce mot familier. Ici, il ne veut pas entrer dans tous les détails et généralise comme ça. C’est un peu comme dire « etc… », ce qu’il fait d’ailleurs juste après.
17. c’est la galère: c’est très embêtant, c’est un vrai problème, c’est compliqué. (familier). On peut dire aussi : « C’est galère« .
18. Voilà = c’est ça. On l’utilise souvent pour approuver ce que quelqu’un vient de dire, qu’il a formulé exactement ce qu’on pense.

Advertisements

Étiquettes : ,

One response to “Un silence assourdissant”

  1. gda2010 says :

    Un problème d’équilibre de la mâchoire à cause des dents peut être responsable des acouphènes et nombreux troubles que l’on croit sans rapport entres eux !
    Pour bien comprendre le problème :

    http://amzn.to/eaU1hA

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :