Père au foyer (2)

Mathieu s’est donc arrêté de travailler pour élever sa fille, comme la loi le permet aujourd’hui, jusqu’aux trois ans de l’enfant. Inconcevable, il n’y a pas si longtemps, de voir les pères pouponner* comme ça . Il y a donc du changement !
Mais ce n’est pas si simple que ça en a l’air. On n’efface pas des siècles de partage traditionnel des rôles du jour au lendemain*! On n’efface pas non plus le fait que souvent, les salaires des hommes sont supérieurs à ceux des femmes. Alors devenir homme au foyer n’est pas un bon calcul pour la famille. Les hommes ne représentent donc que 2 ou 3 % des bénéficiaires du congé parental d’éducation.

Et puis au fond, ce n’est peut- être pas toujours si facile que ça de passer tout son temps à s’occuper d’un petit enfant ! Pour les hommes comme pour les femmes. Avoir un travail, c’est quand même une partie importante de la vie, surtout quand on a un métier qu’on apprécie. Pour les hommes comme pour les femmes.


Transcription:
– Et… Mais du coup, est-ce que vous faites aussi toutes les tâches ménagères ? Enfin, je veux dire comment ça se passe pour le… la répartition des… ?
– Non, je fais vraiment pas tout, enfin, loin de là. Je fais… Disons que tout ce qui est cuisine, en général, c’est moi. Et puis, tout ce qui est lessive, tout ça, c’est pas moi, parce que en général, elle trouve que je fais des bêtises (1), donc elle me… elle me laisse pas le faire. En fait, au début, au début, ma compagne, elle comprenait pas trop quand elle rentrait que j’avais pas eu le temps de tout faire, que la maison était pas nickel (2), que… que tout était pas fait. C’est vrai que c’est un truc (3) que j’ai entendu, surtout… C’est les femmes qui me racontent que leurs maris leur disent ça. Moi, c’était inversé.
(dans la cuisine) Et là, ça n’a pas l’air appétissant mais c’est très bon !
– L’année prochaine, c’est l’école, si je compte bien.
– Oui, en septembre. En septembre, c’est l’école (4). Normalement, je vais reprendre à travailler (5). Enfin, je vais chercher à… du boulot (6) en tout cas. Après, c’est vrai que on se… on se questionne sur les heures de sortie d’école, etc… Ça risque d’être compliqué. Moi, dans… C’est vrai que j’aimerais autant un temps partiel. Alors faut voir (7) si je trouve. Encore une fois, c’est une histoire de… de… de salaire. C’est-à-dire que moi, je gagnerai de toute façon moins que ma compagne, donc on calcule vraiment en fonction de ça et pas en fonction de sexe. C’est-à-dire que si c’était ma compagne qui gagnait moins, ce serait elle qui… On se dit pas « Moi, je suis un homme. Toi, tu es une femme. C’est moi qui doit faire ceci. C’est toi qui dois faire ça. » C’est pas du tout dans… dans notre façon de penser.
– Et si c’était à refaire ?
– Je referais. Ouais, ouais, je pense, je referais. Avec plus de doutes, c’est-à-dire que au début, je l’ai… J’ai foncé (8) et ça a fait un peu mal au début. Il y a eu des moments très durs. Et maintenant, ça va. Mais si il y avait un deuxième, je pense que je le referai. Parce que il y a beaucoup de gens, de… des copains, beaucoup de copains qui m’ont dit: « Ah là, là ! Tu as la belle vie ! Ah ! J’aimerais bien être à ta place, et tout. Et notamment un copain, qui dès qu’il a eu un bébé, a fait la même chose. Il a tenu, je crois, 15 jours. Je crois qu’il a tenu 15 jours, il a… il a pété un câble (9). Et puis il a arrêté.
– Qui c’est qui (10) te garde à la maison ?
– C’est papa.
– C’est… ?
– Papa.
– C’est papa ?
– Hm.
– Et maman, elle est où ? (11)
– Maman, elle est au boulot.

– Euh, bon, je trouve ça bien, ce qu’il fait. Il s’occupe de ses enfants. Mais, moi, pour plus tard, je compte pas (12) devenir un homme au foyer. C’est-à-dire que déjà (13), je… je connais pas le contexte de plus tard. Je sais pas à quel âge j’aurai un enfant et je connais pas ma… ma position sociale à… plus tard. Mais je pourrais dire que je m’occuperai de mes enfants mais que je travaillerai aussi. C’est-à-dire je laisserai pas tout à ma femme, faire le ménage, sortir à faire les courses, non, je… je prendrai aussi ma part de responsabilités. Mais devenir un homme au foyer, non. Je… Je veux pas imaginer ça.

– Bah, c’est courageux pour lui de… de prendre la place, entre guillemets (14), de la femme. Mais… Enfin, moi, je pense que c’est… c’est courageux. Mais je pense que les gens autour de lui doivent penser que, entre guillemets, c’est une femmelette (15).
– Oui.
– Vous pensez que ça bouscule un peu les repères pour les enfants ou pas ? Inès ?
– Ben, peut-être, enfin, dans la cour de récré, parler avec ses copains et se dire: « Qui te fait à manger ? » Et tout le monde va dire: « Maman ». Et un qui dit: »Papa », c’est vrai que pour lui, ça… Il peut se sentir différent vis-à-vis des autres. Mais après, s’il est bien éduqué…

Quelques explications:
1. des bêtises: des erreurs.
2. nickel: parfaitement propre et rangé (familier)
3. un truc: quelque chose (familier)
4. c’est l’école: les enfants vont à l’école maternelle à partir de 3 ans. Ce n’est pas une garderie, c’est une vraie école, avec des enseignants formés pour ça.
5. reprendre à travailler: ce n’est pas correct de dire ça comme ça. Soit on dit: « Je vais reprendre le travail« , soit: « Je vais recommencer à travailler« .
6. le boulot: le travail (familier)
7. Faut voir = il faut voir. On oublie souvent « il » à l’oral. (familier)
8. j’ai foncé: je ne me suis pas beaucoup posé de questions. J’ai pris la décision très vite, même si c’était un grand changement.
9. péter un câble: c’est s’énerver brutalement, devenir fou et avoir un comportement inatttendu quand on ne supporte plus quelque chose. On dit aussi: Péter un plomb / Péter les plombs. (familier)
10. qui c’est qui…: c’est très familier de dire ça comme ça. Normalement, on dit: « Qui est-ce qui… »
11. maman, elle est où ?: question très, très orale mais tout à fait naturelle.
12. je ne compte pas (faire quelque chose): je n’ai pas l’intention de (faire quelque chose). On pose souvent la question: « Qu’est-ce que tu comptes faire ? », pour savoir comment la personne va réagir face à quelque chose qui lui arrive. Quand on dit: « Qu’est-ce que tu comptes faire plus tard ? », c’est plus précis: on veut savoir quel métier la personne envisage de faire.
13. déjà:  ici, ça veut dire: « Premièrement ». Il donne la raison qui est première pour lui. Au passage, vous avez remarqué  comment ce mot est prononcé ? « d’jà »
14. entre guillemets: Cette jeune femme nuance l’expression « prendre la place de », c’est-à-dire que pour elle, ce n’est pas obligatoirement la place de la femme.
15. une femmelette: paradoxalement, c’est un mot qui désigne un homme, mais un homme considéré comme pas viril et courageux. C’est une insulte pour un homme puisque les hommes sont censés être forts et courageux…

* pouponner: s’occuper d’un bébé. (Verbe utilisé d’habitude pour les femmes)
* du jour au lendemain: très rapidement, sans transition.

Advertisements

Étiquettes : ,

2 responses to “Père au foyer (2)”

  1. Michael Lomax says :

    Ref : –
    Mathieu s’est donc arrêté de travailler pour élever sa fille, comme la loi le permet aujourd’hui, jusqu’aux trois ans de l’enfant.

    Qu’est-ce que cela veut dire dans la pratique ?
    Est-ce qu’on parle des droits de l’employé de renter à son ancien emploi à la fin de ces trois ans, ou simplement des allocations /subventions qu’on l’un des parents recevra de l’État ?

    En Angleterre la femme a droit à rentrer à son ancien emploi jusqu’à la fin d’un an, elle recevra des subventions de l’État pour les premiers 6 mois, et après ça elle n’est pas obligée de rentrer au travail pour un autre six mois. L’employeur doit lui garder son poste. Dans l’article Mathieu parle de chercher un emploi après que sa congé paternelle est fini, comme si il n’a pas droit à rentrer à son ancien emploi.

    Cordialement

    Michael.

    J'aime

    • Anne says :

      Bonjour,
      Après le congé parental, normalement, on retrouve son emploi ou un emploi équivalent dans son entreprise , avec le même salaire. Le contrat de travail a été suspendu pendant le congé. Pour Mathieu, je ne sais pas quelle était sa situation avant de prendre son congé. Normalement, il doit reprendre son ancien travail. Mais comme les conditions de travail n’ont pas l’air de lui convenir vraiment, il se peut qu’il ait décidé de démissionner, pour chercher autre chose, à temps partiel, si ce n’est pas possible dans son entreprise.
      A bientôt
      Anne

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :