Alexandre, sa mère, son frère, son père et son beau-père

Beaucoup de couples se défont et se séparent. Pas facile à vivre sans doute pour les adultes qui prennent ces décisions. Mais pas simple non plus pour les enfants.

C’est ce qu’on devine en écoutant Alexandre, qui raconte sa nouvelle vie avec ses mots d’enfants.
Entre Paris et Avignon, entre un vrai papa qui lui manque et un beau-père qui s’occupe de lui dans la vie quotidienne.


Une petite conversation touchante entendue l’autre jour à la radio.
Transcription:
– Bonjour, je m’appelle Alexandre. J’ai 6 ans. Ma maman, elle s’appelle Claire. Mon beau-père, il s’appelle Pierre. Aurélien, c’est mon petit frère, alors, il a un an et demi, environ deux ans. Et j’ai mon vrai papa qui s’appelle Jean-Paul et il habite à Avignon.
– Il habite à Avignon. C’est ça ?
– Oui, c’est ça.
– Est-ce que Aurélien, tu dis que c’est ton petit frère ou est-ce que tu dis que c’est ton demi-frère ?
– Je dis que c’est mon petit frère.
– C’est pas un demi ?
– Non, c’est pas un demi-frère. C’est un petit frère.
– Et Pierre, est-ce que tu le considères un peu comme ton papa? Est-ce que ton beau-père, c’est un peu comme ton papa ?
– Non, je trouve pas du tout…[…] du tout (1). Je trouve qu’ils ont de grosses différences. Un (2), mon beau-père, il est plus jeune. Deux, je vois plus mon beau-père parce que moi, j’habite à Paris. Mon papa, il habite Avignon. Et il faut prendre le train. Ça, par contre, c’est dur, parce que des fois je vois mon beau-père. Après, ça change tout de suite et je vois mon vrai papa. Et ça… ça m’embrouille partout. (3)
– Qu’est-ce que tu aimes bien chez ton beau-père ?
Ce que j’aime bien, c’est qu’il me fait des g[…], qu’ il me fait des des glissades, il me fait jouer à l’ordinateur. Et il me fait même des guilis (4). Il me lance en l’air et tout ça. J’aimerais bien vivre que avec (5) mon papa et ma maman.
– Et ton petit frère ?
– Et mon petit frère, oui.
– Est-ce que toi, tu es heureux dans ta famille ?
– Oui. Mais par contre, quand je pense à mon papa, il y a quelque chose que je sais pas et qui se cache. (6)
– Il y a quelque chose qui se cache.
– Hm. Je sais pas ce que c’est.
– Là, tu vas me les présenter?
– Qui?
– Ta mère, ton beau-père, ton petit frère.

– Alors, voici ma maman qui s’appelle Claire. Ensuite là, Pierre.
– Le beau-père.
– Le petit bonhomme (7), là, c’est Aurélien. Et pour vous, Pierre, comment vous l’appelez, Alexandre? C’est votre beau-fils ?
– Devant autrui (8)… pour officialiser. Mais c’est rare.
– Par contre, Alexandre, il t’a donné un nom, parce qu’il avait besoin d’avoir un nom tendre, gentil, pas de l’appeler Pierre. Pas… Il voulait pouvoir appeler papa mais il veut pas l’appeler papa. Donc il fallait trouver un mot gentil. C’était au retour de… d’un voyage chez son papa…
– C’est Baba, et ça veut dire papa en russe… en turc.
– Ça veut dire papa en turc ?
– Oui.
– On s’aime bien tous les deux.
– Euh oui. Beaucoup. Mais par contre, il me gronde (9). C’est ce qui m’énerve.(10)
– C’est ça qui montre que je t’aime.
– Ah bah ça y est, on t’entend ! C’est Aurélien.
– Merci Alex. On fait un bisou (11) ?

Quelques détails:
1. pas du tout… : on ne comprend pas bien ce qu’il dit exactement parce qu’il s’embrouille un peu dans les mots.
2. Un… Deux… : il est très logique, ce petit garçon !
3. ça m’embrouille partout: ce n’est pas très correct de dire ça comme ça. Mais on comprend bien qu’il veut dire que ce n’est pas très facile de s’y retrouver dans cette situation.
4. faire des guilis: c’est le mot familier et enfantin pour dire qu’on chatouille quelqu’un.
5. vivre que avec… : seulement avec (familier)
6. quelque chose qui se cache: je ne sais pas ce qu’il veut dire exactement en utilisant ce verbe, un peu bizarre ici. Mais on sent qu’il y a une certaine tristesse.
7. un petit bonhomme: c’est une expression affectueuse pour parler d’un petit garçon.
8. autrui: les autres (style plus assez soutenu)
9. gronder un enfant: disputer un enfant quand il fait une bêtise.
10. c’est ce qui m’énerve = c’est ce que je n’aime pas du tout.
11. un bisou: une bise, un baiser (familier et gentil) C’est un mot enfantin et qu’on utilise avec les enfants. Faire un bisou = embrasser – faire une bise

Publicités

Étiquettes : ,

2 responses to “Alexandre, sa mère, son frère, son père et son beau-père”

  1. Moustapha says :

    Merci Anne pour la transcription !
    j’adore la voix tendre de ce petit garçon.. et j’aimerais bien que vous mettiez des enregistrements oû des parents parlent avec leurs petits enfants et l’inverse.. je voulais dire.. le langage que l’on peut utiliser pour parler avec des petits enfants de moins de 6 ans pour leur apprendre les vocabulaires nécessaires… je pense que c’est la façon innée dont on a appri la langue maternelle.

    J'aime

  2. Anne says :

    Bonjour Moustapha,
    Il y aura bientôt quelque chose comme ça sur France Bienvenue1 car Myriam a enregistré sa petite soeur il a quelque temps. C’est en préparation!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :