Ne dites pas ça

Est-ce que vous dites souvent « Salut » ?
Est-ce qu’on vous a appris à dire « Merci mille fois » ?

Quand on apprend à parler une autre langue que sa langue maternelle et qu’on n’est pas sur place, ce n’est pas toujours facile de savoir ce que les gens disent vraiment. Leur façon de parler dans la vie quotidienne n’est pas toujours la même que celle qu’on apprend dans un cours ou dans un manuel.

Alors voici quelques idées pour remplacer des mots et des formulations qui ne sont pas vraiment employés dans nos conversations habituelles.
(A suivre…)


Transcription:
Merci mille fois
Alors, ne dites pas « Merci mille fois ». Et ne l’écrivez pas non plus, d’ailleurs ! C’est vraiment exagéré. C’est une expression que les Français n’emploient pas. Et je ne pense pas l’avoir entendue un jour dans la bouche de quelqu’un. Et en fait, ce qui se passe, c’est qu’en français, on est, je pense, plus sobre que dans certaines langues. Donc quand on veut vraiment remercier quelqu’un un petit plus fortement, on va simplement dire: « Merci beaucoup. » C’est largement suffisant. Sinon, on entend quelques personnes qui disent: « Merci bien ». C’est plus rare. Et finalement, « Merci beaucoup » est absolument naturel. Sinon, à l’oral, évidemment, ce qu’on peut faire aussi, c’est, avec le ton de la voix, donner plus de force à ce simple mot « merci » et dire quelque chose comme « Ah! Merci! »

Salut
Un mot qui pose souvent problème en fait, c’est « Salut », qu’on peut utiliser pour dire bonjour à quelqu’un, ou d’ailleurs aussi lui dire au revoir. On peut l’utiliser au début ou à la fin de la conversation. Le problème, c’est que ce mot-là ne s’emploie vraiment pas dans tous les… dans toutes les circonstances et que si on ne l’emploie pas bien au bon moment avec la bonne personne, ça va paraître assez bizarre et parfois aussi un petit peu trop familier, parce qu’en fait ce mot-là est un mot familier. Et on l’emploie donc avec des gens qu’on connaît très bien, dont on est proche. Et en même temps, c’est assez subtil parce qu’il y a une question d’âge, c’est-à-dire que on va l’entendre facilement dans la bouche de gens jeunes, peut-être des ados, des adultes jeunes. Jusqu’à quel âge est-on jeune ? Là est la question ! Et on va l’entendre dans la bouche de gens qui se connaissent, mais pas forcément par exemple au travail. Pourtant au travail, on côtoie les gens régulièrement donc on les connaît quand même assez bien. C’est assez rare de dire à des collègues « Salut ». D’autre part, dans une famille, les enfants ne diront jamais « Salut » à leurs parents. Les parents ne disent jamais « Salut » à leurs enfants. Et pourtant, ils sont très proches. Même chose dans une… dans des relations entre des enseignants et des élèves, quel que soit l’âge des élèves, jamais une maîtresse ou un maître ou un professeur ne dira « Salut » à ses élèves en arrivant dans la classe. Jamais un élève ne dira « Salut » à un professeur ou une institutrice… Voilà. Donc c’est un mot un petit peu délicat parce que il est.. Il y a un degré de familiarité qui est certain. Et ensuite, voilà, il peut y avoir une question d’âge. Jamais… C’est… c’est rare d’avoir quelqu’un de plus jeune qui dise « Salut » à quelqu’un de beaucoup plus âgé que lui, même si ces deux personnes se connaissent bien et ont des relations plutôt proches. Donc attention à ce mot-là parce que, voilà, il peut y avoir des erreurs et ça peut être interprété comme un trop grand degré de familiarité.

Oh mon dieu !
Alors quelque chose qu’on ne dit pas du tout, c’est « Oh mon dieu ! » Et ce qui est très curieux, c’est que dans la traduction des séries américaines qu’on voit en France, évidemment, il y a des « Oh my God! » tout le temps dans ces séries. Et c’est traduit très souvent en français, dans la version française, par « Oh mon dieu! ». Or personne en français ne dit ça, quasiment personne. Donc c’est vraiment à éviter totalement parce que ça n’est pas du tout naturel d’exprimer ses émotions comme ça. C’est justement dans ces circonstances, bon je sais pas, tragiques, tristes, où on est vraiment surpris, on réagit sans réfléchir et très spontanément, personne ne dira « Oh mon dieu ». Donc à la place, il vaut mieux dire quelque chose du genre « Oh là, là, là ! Tu as vu ça ! Mais c’est terrible ! Oh là là là ! ». Et c’est ça qui va être complètement naturel, contrairement à cette expression calquée sur l’anglais et qui n’a rien à voir avec notre français.

Puis-je… ?
Ensuite, quelque chose qu’on ne dit pas du tout, ce sont des questions qui commencent par « Puis-je ». Par exemple: « Puis-je vous poser une question ? » Ou bien: « Puis-je vous aider ?  » Personne, absolument personne ne dit ça ! Dans la vie courante, quand on parle, c’est vraiment trop recherché comme forme. C’est très correct. C’est grammaticalement parfait. Mais ça ne s’emploie absolument pas. Donc à la place, ce qu’il faut dire, c’est: « Je peux vous poser une question ?  » Ou bien encore: « Je peux vous aider ? ». Et ça, c’est complètement naturel, et pas particulièrement familier. Et c’est comme très souvent à l’oral, quand on pose une question, en fait, la question ne ressemble plus à une question dans la mesure où on a l’ordre des mots habituel, avec d’abord le sujet « je » et puis le verbe « peux ». Et c’est simplement le ton de la voix qui va montrer qu’on est en train de poser une question. Donc n’hésitez pas à faire ça, parce que c’est ça qui pour nous est le plus normal.

Pouvez-vous m’indiquer…
Il y a aussi des phrases qu’on apprend dans les manuels de français pour se débrouiller dans la vie courante en France, et par exemple quand on a besoin de demander son chemin. Et je suis toujours surprise par la… le côté compliqué des questions qui sont indiquées dans ces manuels, parce que ça n’est pas ce qu’on dit. Donc on trouve par exemple « Pouvez-vous m’indiquer le chemin pour aller à la gare ? « . C’est parfait mais très spontanément, personne ne va dire ça. Donc aucun problème si vous le dites. On vous comprendra, on vous répondra. Mais on peut faire beaucoup plus simple et beaucoup plus naturel. Donc par exemple, à la place de… Moi, très spontanément, ce que je vais dire, c’est: « Bonjour, je cherche la gare. » Et on peut s’arrêter là, parce que la personne, quand elle entend ça, comprend que vous lui demandez comment y aller. Et ça n’est même pas la peine de poser une question : « Excusez-moi, je cherche la gare. » On peut ajouter: « Vous pouvez me dire où c’est ? » Mais, voilà, c’est tout. Pas plus !

Pardonnez-moi
Autre petit détail à propos de ces questions qu’on pose quand on est perdu par exemple, dans la rue, c’est la façon dont on aborde la personne à qui on s’adresse. Ne commencez pas votre phrase par « Pardonnez-moi. » Personne ne dit ça. On dit tout simplement: « Excusez-moi ». « Pardonnez-moi », ça s’emploie, mais c’est beaucoup plus recherché, comme formule. Et puis, ça ne va pas s’utiliser comme ça, dans la rue, dans la vie courante. Ça va s’utiliser par exemple dans un débat et on va dire: « Pardonnez-moi, mais je ne comprends pas votre position ». Voilà, c’est beaucoup plus formel et c’est plus fort. Donc quand on a simplement à demander son chemin dans la rue, on se contente de dire: « Excusez-moi, je cherche la gare ».

Publicités

Étiquettes :

26 responses to “Ne dites pas ça”

  1. Tsutomu Mitamura says :

    Je suis retraité depuis trois ans au Japon et apprends le français à la maison.
    «Ne dites pas ça», c’était très utile et intéressant pour moi.
    Certainement je vois souvent ces expressions comme ça dans des manueles.
    J’attends la suite avec plaisir.

    J'aime

  2. Moustapha says :

    parfois on entend des gens qui répondent quand on leur dit Merci.. par  » Pas de quoi  » ou  » de rien  » et parfois  » je vous en prie « .. pouvez vous nous expliquer l’utilisation de chaque expression ??
    et merci d’avance

    J'aime

  3. Anne says :

    Bonjour,
    la réponse est dans le billet « Y a pas de quoi », posté aujourd’hui 28 mars. A bientôt

    J'aime

  4. Fredrik Pettersson says :

    Mais que je hais ce monde français où je dois toujours toujours toujours me souvenir avec qui je parle et si je peux dire ci ou ça ou nawak. C’est bof… (concernant « salut » ci-dessus).

    J'aime

  5. Anne says :

    C’est comme ça dans toutes les langues,non?
    Les mots qu’ on choisit ont un impact différent. Et c’est ça qui est bien !
    Et c’est ça qui fait que c’est passionnant – et difficile – d’apprendre une autre langue.
    Allez, Fredrik, tu l’aimes, le français ! Et tu as encore 10 ans pour tout comprendre! 🙂
    Et avec les deux France Bienvenue, tu sauras tout, promis!
    Est-ce qu’en suédois c’est plus simple ?

    J'aime

  6. Missaurelle says :

    Je suis française, et je ne suis pas d’accord sur l’utilisation de « Puis-je … » et de « Pouvez-vous m’indiquer… » : je l’entends régulièrement dans mon entourage et l’emploi aussi couramment. Il n’y a aucun problème à les utiliser en France, particulièrement « Pouvez-vous m’indiquer comment me rendre (à la gare par exemple)… » De même que « Puis-je vous aider? », qui est dans mon entourage, très utilisé.

    J'aime

  7. Anne says :

    C’est bien sûr absolument correct mais d’un style soutenu (surtout « Puis-je… ») qu’on n’entend pas obligatoirement dans une conversation très courante. Cela dépend de la personne à qui on s’adresse (et du milieu social dont on vient.)

    J'aime

  8. shanthipriya srinath says :

    merci pour la vidéo sur le bon usage de certaines expressions françaises courantes. c’est utile. pourriez-vous m’expliquer la différence entre ‘voeux’ et ‘souhaits’ ?

    J'aime

  9. Anne says :

    Bonjour,
    La différence entre ces deux mots… Je n’ai jamais réfléchi à ça ! En fait, ils sont synonymes, donc on peut souvent employer l’un pour l’autre. Par exemple, on peut souhaiter ça à quelqu’un : « Tous nos souhaits / voeux de réussite à ton fils. » Ou encore: « Mon voeu / mon souhait le plus cher ».
    Mais même s’ils ont le même sens, dans certaines expressions figées, on ne choisit pas ! Par exemple, pour la nouvelle année, on dit seulement: « Meilleurs voeux ». Quand quelqu’un éternue, on dit: « A tes / vos souhaits ».
    Si vous avez des exemples précis, je peux peut-être vous indiquer les nuances et vous dire s’ils sont interchangeables.
    A bientôt.

    J'aime

  10. shanthipriya srinath says :

    Merci pour votre réponse … et, voici un cas… est-ce qu’on peut dire ‘mes meilleurs souhaits’ à quelqu’un lorsqu’il commence une carrière ?

    J'aime

  11. Anne says :

    Non, on ne dit pas « mes meilleurs souhaits ». (dans aucun contexte)
    Il n’y a que mes « Mes meilleurs voeux », qu’on utilise le 1er janvier ou dans les jours qui suivent.
    Pour la carrière, on dit: « Tous mes voeux de succès, de réussite. »
    Ou alors, avec un verbe: Je vous souhaite beaucoup de succès dans votre carrière / Je vous souhaite tout le succès possible dans votre carrière. / Je vous souhaite une belle carrière / une carrière pleine de succès.
    A bientôt

    J'aime

  12. shanthipriya srinath says :

    merci bien pour votre réponse.

    J'aime

  13. Bernard Bonnejean says :

    Moustapha, permettez-moi de vous répondre sans hésitation :

     » Pas de quoi » ou « de rien » est à proscrire. C’est à la limite de l’impolitesse. En revanche, « je vous en prie » est une belle marque de politesse, à accompagner d’un sourire.

    J'aime

  14. Bernard Bonnejean says :

    Ancien professeur de français, je puis vous redire ce que je me suis escrimé à apprendre à mes élèves :

    Il existe une multitude de français à l’intérieur de la langue française. On appelle ça des « niveaux de langue ».

    Parler comme dans un livre est aussi incorrect que de parler comme à ses jeunes enfants à un personnage important.

    L’intelligence seule nous guide : il faut savoir apprécier son interlocuteur et tenter de se mettre à son niveau. On ne parle pas à un ouvrier comme à son patron. Ce n’est pas une question de respect, mais de simple bon sens.

    Et n’oubliez jamais, Fredrik, qu’une langue n’est utilisée en principe que pour communiquer et se faire comprendre. Sauf quand, précisément, on n’a nul désir d’être compris (langue de bois des discours politiques incompréhensible pour les Français eux-mêmes).

    J'aime

  15. Bernard Bonnejean says :

    Cela dépend de la personne, certes. Mais cela dépend aussi de l’âge. Ce « puis-je »-là était il y a peu d’un emploi courant chez les gens de ma génération.

    En tous les cas, si vous vous présentez à moi en me demandant : « C’est où la gare ? », je ne vous répondrai même pas ; « C’est où la gare, s’il vous plaît ? » je vous indiquerai votre chemin avec plaisir ; « Puis-je vous demander où est la gare, je vous prie ? », j’essaierai de faire plus ample connaissance avec une personne si charmante.

    Une anecdote vraie pour conclure. Au cours d’une visite en Belgique, à Bruges, nous avons tenté en vain de nous faire comprendre de Flamands dont nous avions appris, par ailleurs, qu’ils connaissaient parfaitement le français. Après avoir goûté les charmes de cette ville magnifique, je voulus regagner la voiture. Introuvable. Je m’approchai d’une dame, un peu âgée, et je me souviens parfaitement de ce que je lui ai demandé :

    « Pardon, Madame, pourriez-vous m’aider je vous prie ? Parlez-vous français ? »

    Et la dame me répondit avec un visage illuminé :

    « Mais bien entendu, cher Monsieur, que puis-je pour votre service ? »

    Elle était flamande, parfaitement flamande !!

    J'aime

  16. Bernard Bonnejean says :

    Quand quelqu’un éternue, on se tait !

    Cet « à vos souhaits » est tout à fait incongru !

    En dehors de ce petit problème, Anne, « souhait » appartient au langage courant ; « voeux » est connoté et appartient beaucoup plus à un langage religieux ou à des expressions figées. Ils sont rarement interchangeables.

    J'aime

  17. nida jadaa says :

    bonjour je voudrais savoir toutes les expressions q on utulise dans la vie quotidienne ,si vous connaissez un site ,,,comment apprennez le francais par exemple ….

    J'aime

  18. Eripi says :

    Merci! J’apprends français depuis 1 an maintenant, et «Ne Dites pas ça» m’a beaucoup aidé!
    Je vais essayer de parler naturellement!

    J'aime

  19. Julia Robledo says :

    Bonjour, je suis Argentine et je suis en contact avec la langue française depuis longtemps. Je voudrais savoir quelle est la différence entre « pardon » et « excusez-moi ». Il y a quelques mois j’ai été à Paris, à l’aéroport j’attendais pour le contrôle douanier, j’allais m’approcher du guichet et une employé m’a fait un signe pour que j’attende un instant avant que l’officier s’occupe de moi. Donc, je dis spontanément: « pardon » mais je ne sais pas si j’aurais dû dire « excusez-moi » ou « je m’excuse ».

    J'aime

  20. Anne says :

    Bonjour Julia,
    Je réponds enfin !
    On peut dire les deux premiers: Pardon – Souvent, on dit aussi: Oh pardon !– ou bien Excusez-moi. Personnellement, j’emploie davantage « Excusez-moi » dans ce genre de situation. « Pardon » me paraît plus fort et je l’emploierai si je veux vraiment m’excuser de quelque chose de grave ou d’important, sans doute parce que cela vient de l’expression: demander pardon, qui a plus de force.
    Mais en même temps, bizarrement, j’emploie facilement « Pardon » quand je veux simplement passer, par exemple pour descendre du métro, ou dans une foule. Dans ces cas-là, je ne dis pas Excusez-moi, qui est tout à fait possible aussi. Ce sont vraiment des habitudes que chacun a.

    Mais je n’emploie jamais « Je m’excuse » car on m’a toujours dit qu’on ne peut pas s’excuser tout seul ! C’est la personne à qui on parle qui peut nous excuser. On apprend donc en général aux enfants que ce n’est pas poli de dire: « je m’excuse ». Mais beaucoup de Français le disent, sans penser à cette nuance ! Alors ce n’est peut-être pas très grave de dire ça comme ça, du moment qu’on se comporte poliment.

    J'aime

  21. mandet says :

    on ne parle pas a un ouvrier comme a son patron c est bien une un truc de vieux profs qui prennent les manuels pour des cons, heureusement les temps changent et c est leur tour d etre pris pour des vieux cons

    J'aime

  22. Bastien says :

    Hello!Si tu n’es pas Français d’origine,ne t’inquète pas,les gens te comprendront tres bien d’une part et ne t’en voudront pas d’autre part,quelqu’un de cool peut avoir plus tendance qu’un autre a l’utiliser aussi,et sachant que ton age ne change pas du jour au landemain ca simplifie quand meme les choses! 😉 …Ce qu’il faut se rappeler: dans n’importe quelle institution(gare,comissariat,mairie..ou commerce,on dit « bonjour » ,quand on se vouvoie,on dit bonjour,enfait ca va beaucoup avec!.. Et jusqu’à 25 ans disons,ou 30 meme…Surtout en soirée,dans un bar,en discotheque,on peut se dire salut et se tutoyer.

    J'aime

  23. Dubois says :

    Bonjour, bien que nous soyons aujourd’hui en l’an 2016, les leçons et commentaires sont un peu anciens…mais pourquoi dire que « mon Dieu  » ou « oh mon Dieu » sont des exclamations copiées sur l’expression anglaise. Mes grands’parents nés en 1872 et qui parlaient encore , aussi,le patois occitan les prononçaient souvent , mes parents nés en 1912 et tous nos proches employaient ces expressions qui n’ont absolument rien avoir avec l’anglais ! dont ils ignoraient tous la langue ! expression française simplement ! Je l’emploie assez souvent ! en français aussi ! cordialement .

    J'aime

  24. Anne says :

    Bonjour, vous avez raison!
    Ce que je voulais dire, c’est qu’aujourd’hui, en 2016, dans notre pays qui est bien plus éloigné de la religion que le pays que connaissaient nos grands-parents, les références à Dieu sont devenues plus minoritaires dans la langue française, contrairement à la langue anglaise, notamment aux Etats-Unis, où on entend toujours Oh my God très souvent. Je voulais dire qu’une langue reflète une culture. Personnellement, je n’ai jamais dit « Oh mon Dieu » et ne le dirai probablement jamais, car je n’ai pas grandi dans un milieu où mes parents, mes grands-parents le disaient. C’est la même chose dans mon entourage, parmi mes amis. Quelques-uns de mes étudiants le disent, mais très peu, et essentiellement parmi les étudiants qui sont catholiques pratiquants, ou alors parmi ceux qui regardent beaucoup de séries américaines en version doublée en français ! Nous en avons discuté ensemble et c’était très intéressant. D’où mon petit commentaire sur cette sensation d’anglicisme en quelque sorte en 2016.

    J'aime

  25. Carlz E. François says :

    Je pense qu’il est plus sage de dire pouvez vous m’indiquer la route qui conduit à la gare de Lyon que de dire: Excusez moi, je cherche la gare de Lyon.

    J'aime

  26. Anne says :

    Bonjour,
    Une réponse tardive de ma part !
    Votre phrase est parfaitement correcte. Cependant, ce n’est pas ce que nous disons spontanément.
    En ville, il n’y a pas de route, donc cela nous fait un peu bizarre dans ce contexte.
    Et surtout, à l’oral, on est en général efficace, donc on emploie souvent des phrases moins longues.
    En disant Je cherche la gare, c’est un raccourci que tout le monde comprend immédiatement et il n’est même pas nécessaire de demander où c’est.
    A bientôt

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :