Ça me coupe l’appétit

Les Guignols de l’Info sont une vraie institution en France, depuis 1988.
Parodie de journal télévisé au point de devenir un vrai JT pour beaucoup de spectateurs, avec l’humour et le cynisme en plus.
Des marionnettes plus vraies que nature, capables de remplacer dans nos têtes les hommes politiques et les personnalités du monde sportif ou du spectacle qu’elles représentent. Des marionnettes qui ont comme acquis leur vie propre ! Où est le vrai, où est le faux?
Un succès constant, porté par toute une équipe, autour des auteurs des textes et des imitateurs qui donnent la parole à tous ces personnages.
Parmi eux, Bruno Gaccio a longtemps écrit des sketches à l’humour corrosif. Voici ce qu’il a à dire aujourd’hui sur son métier de satiriste.
La cinquantaine, ou l’heure des bilans?
Le moment de trouver le sens de tout ce qu’on a fait jusque-là et d’en donner un à la suite ?


Transcription:
– Comment rester dans la réalité quand…?
– Ma maman. C’est super simple (1) : ma maman. C’est 46 ans de cotisations (2), en gros 900 € de retraite par mois (3).
– Un pouce en moins.
– Un pouce en moins, laissé dans une presse dans l’imprimerie. Et quand même, malgré ça, elle est contente. Elle n’a… Elle est scrupuleusement ordinaire. Elle ne veut pas d’emmerdements (4), elle veut que tout… tout se passe bien. Et je comprends pas pourquoi elle ne se révolte pas. Elle devrait se révolter. Elle a pas le courage, elle a pas la force, elle a pas l’envie. Et moi, je gagne super bien ma vie et j’ai envie de tout faire péter (5) ! C’est pas normal. Donc je m’interroge.
– Mais peut-être qu’elle a… Peut-être que votre maman a quelque chose que vous n’avez pas reçu en héritage, c’est une façon de se satisfaire de petites choses. Non, ça marche pas pour vous ?
– Si. Mais je me satisfais toute la journée de petites choses. Mais globalement quand je regarde… Je disais à Marc Guillaume qui est l’éditeur: « Les deux-tiers de l’humanité crèvent (6) de faim. Moi, ça me gêne. » Et il me dit: « Ne dis pas que les 2/3 de l’humanité crèvent de faim. C’est pas vrai. ». Il est économiste, le mec (7). Il est très rigoureux. Il me dit: « Seulement un milliard crèvent de faim. »
– Oh bah, me voilà rassurée!
– Voilà, c’est mieux. Ah, j’ai eu peur! J’ai eu peur qu’ils soient nombreux! Et… et par contre, il me dit: « Tu peux dire que les deux-tiers de l’humanité vivent dans la misère. »
– Et alors, ça vous coupe l’appétit, vous? (8)
– Eh ben oui, ça me coupe l’appétit! Je suis désolé!

– Bien oui, c’est… c’est une émission de variétés. On a fait une émission de variétés. Moi, pendant 16 ans. Et ils continuent. Et c’est… Et pourquoi pas?
– Donc ça ne sert à rien, si ce n’est (9) à faire rire.
– Nous, ce qu’on voulait, ce qu’on voulait, c’était, avec la World Company (10), c’était… C’est cynique. Le monde est cynique. Et on… on le dénonçait. Au jour d’aujourd’hui (11), c’est devenu juste une série de sketches (12) multi-rediffusés qui fait marrer (13) les gens. Mais au départ, le fond du truc, c’était quand même un cynisme terrible. Nous, on voulait… on voulait que les gens s’énervent contre ça. Mais non!
– Donc rien n’a servi à rien.
– Normalement non. Pour l’instant, non. Je me revois aux Guignols, avec Jean-François Halin, avec Benoît Delépine, avec Charlot, Magnier, enfin tous les auteurs qu’il y a eu. Et on… on se voit gagner très, très bien notre vie, en ricanant (14)! Et je me dis: Mais merde! On se serait pas gouré (15)? Y a pas un moment où on aurait dû, sur notre temps de travail, prendre deux heures pour essayer de faire… de faire quelque chose, au lieu de… de critiquer seulement? Et d’être très bien payés dans une démocratie pour critiquer!

Quelques détails:
1. super simple : très simple (familier, oral)
2. 46 ans de cotisations: on cotise pour la retraite tout au long de la vie professionnelle. Chaque mois, une partie de notre salaire est prélevée par les Caisses de Retraite. C’est ce qui sert à payer les retraites actuelles. C’est un système par répartition où les actifs paient les pensions des retraités.
3. en gros : approximativement (familier). Elle a une petite retraite.
4. un emmerdement: un ennui (très familier)
5. tout faire péter : tout casser.
6. crever: mourir (familier). Dans d’autres contextes, on peut utiliser l’expression »crever de faim / de soif » au sens figuré pour dire qu’on a très faim / très soif.
7. le mec: cet homme (familier et oral)
8. ça me coupe l’appétit: ça me contrarie vraiment.
9. si ce n’est: sauf, excepté
10. La World Company: c’est le symbole, dans l’émission, des dérives de l’économie mondialisée dominée par les Américains. Cette entreprise est dirigée par la marionnette de Sylvester Stallone et ses clônes et n’a qu’un but, faire le maximum de profit.
11. au jour d’aujourd’hui: expression agaçante car redondante ! « Aujourd’hui » suffit. Elle a été très à la mode. On l’entend un peu moins.
12. un sketch: c’est une petite scène en général comique.
13. faire marrer: faire rire (familier)
14. ricaner: rire, mais de façon sarcastique, méprisante. Ici, ça veut dire qu’ils se moquaient de ce qui se passait, mais sans faire plus, sans être constructifs en quelque sorte.
15. se gourer: se tromper (familier)

Publicités

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :