Une question bateau

Les interviews d’actrices finissent souvent par aborder la question de l’équilibre entre vie familale et vie professionnelle. Josiane Balasko y répond avec son franc-parler habituel et beaucoup de réalisme : pour elle, pas d’exploit particulier dans le fait de mener de front sa carrière et l’éducation de ses enfants, plutôt, d’ailleurs, une position privilégiée par rapport à d’autres femmes.
La question est donc banale et la réponse sympathique !

Au fait, est-ce que vous avez déjà entendu ce genre de questions posées à un acteur?
Moi, non. Pourtant, ils ont des enfants aussi !


Transcription:
– Comment vous avez été, vous, en tant que maman?
– Oh, j’ai essayé d’être… J’ai essayé d’être acceptable. On l’est jamais, hein !
– Ouais.
– Ouais, bien sûr.
– Vous avez toujours voulu être maman?
– Ah oui! Oui bien sûr, peut-être pas au tout…(1) Bon j’avais 25 ans, j’imaginais… Mais après oui, j’ai eu envie d’avoir des enfants.Ouais, ouais, bien sûr.
– Et gérer sa carrière – c’est une question un peu bateau (2), mais c’est toujours intéressant d’entendre la réponse – gérer une carrière de… de… d’actrice et de réalisatrice comme vous, et en plus d’être maman à côté ?
– Bah écoutez, c’est pas… C’est prenant (3), mais enfin, il y a des femmes qui travaillent, qui partent le matin à 7 heures et demie, qui vont au bureau jusqu’à 5 heures et demie, qui reprennent le train, ou qui ont deux heures de trajet et qui retrouvent leurs enfants, et on leur demande pas: « Est-ce que c’est difficile? ». On trouve ça normal.
– Sauf qu’elles bougent pas sur des tournages (4) à droite à gauche (5).
– Oui, mais enfin, en fin de compte, elles sont aussi des choses… Je veux dire, elles ont beaucoup plus de problèmes, elles gagnent moins de fric (6) et elles ont plus à gérer. Donc finalement, vous voyez, ça m’arrivait de partir sur des tournages, mais en général, j’essayais de… de me démerder (7). Voilà. Alors parfois, par moment, j’étais pas là. Voilà, c’est sûr.
– Elle s’en est plaint (8), Marilou?
– Bah, j’ai pas le… Bah là pour l’instant, il faudrait qu’elle me… Pour l’instant, je lui ai demandé: »Est-ce que tu t’en es plaint? ». Non, je crois pas, je crois que ça allait. Non, non. C’est pas… Ça a pas été… ça a pas été quelque chose d’épouvantable (9).

Quelques détails:
1. au tout… : comme souvent, on commence des phrases qu’on ne termine pas. On dit les choses autrement. Ici, elle allait utiliser l’expression : « Au tout début ».
2. bateau : banal, pas original.
3. c’est prenant : ça demande du temps, ça prend du temps. On n’a pas beaucoup de temps libre.
4. un tournage : le moment où un film est tourné par le réalisateur, avec les acteurs.
5. à droite à gauche : un peu partout. On emploie cette expression pour montrer qu’on ne reste pas toujours au même endroit.
6. le fric : l’argent (argot)
7. se démerder : se débrouiller, trouver des solutions (Ici, pour concilier sa vie de famille et sa vie professionnelle) (argot)
8. elle s’en est plaint?: il faudrait dire « elle s’en est plainte« , en faisant l’accord de féminin. Les verbes pronominaux se conjuguent avec le verbe « être » au passé composé, donc le participe passé s’accorde.
9. épouvantable : affreux, horrible.

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :