A deux pas

C’est à deux pas, ça veut dire que c’est tout près. C’est ce qui est écrit sur un des côtés de ce sac. Bizarre de photographier un sac, vous dites-vous ! Mais c’est que ce sac raconte beaucoup de choses sur la France !

Après des années de distribution de sacs plastique dans les magasins et les supermarchés, on assiste au retour des cabas et des paniers. Désormais, les sacs réutilisables ont la cote* et si vous les oubliez en allant faire vos courses*, vous êtes bien embêtés* car de nombreux magasins ne vous donnent plus rien de gratuit pour transporter vos achats. Changement dans nos habitudes de consommateurs, étonnamment rapide d’ailleurs. En fin de compte, on se passe* très bien de tous ces petits sacs en plastique qui se retrouvaient ensuite partout dans la nature et dans nos océans. Alors, nos nouveaux sacs proclament tous qu’ils font quelque chose pour notre environnement.

L’autre changement, c’est un  timide  retour chez les petits commerçants en centre-ville : « A deux pas, c’est plus sympa*. » On les appelle les commerces de proximité, par opposition aux supermarchés et hypermarchés installés à la périphérie de nos villes dans les centres commerciaux, pratiques mais pas vraiment « sympas » parce qu’impersonnels. Il n’y a pas grand-monde qui vous dit bonjour dans un supermarché français, c’est vrai; ça pourrait être autrement mais ça n’est pas dans les habitudes. Les échanges avec les caissières se limitent souvent à un vague « bonjour », productivité oblige,  ou à un « C’est fermé » qui vous envoie faire la queue à une autre caisse. Et comme en plus maintenant, on supprime carrément les caissières, remplacées par des caisses automatiques, ça ne va pas s’arranger !
Alors côté convivialité, c’est vrai qu’à deux pas, c’est souvent plus sympa !

Un peu de vocabulaire :
* avoir la cote : être à la mode et bien vu, être apprécié.
*faire les courses / faire ses courses : c’est toujours aller acheter à manger ainsi que les produits d’entretien dont on a besoin chez soi. Ce n’est jamais aller s’acheter des vêtements, des chaussures, par exemple. (ça, ce serait plutôt aller faire du shopping.)
* sympa : abréviation de sympathique. (familier) On peut l’utiliser à propos de quelqu’un qu’on trouve gentil, agréable. On l’utilise aussi pour donner un avis positif sur quelque chose. Dans ce cas, ça signifie que c’est bien.
* se passer de quelque chose : ne pas ou ne plus utiliser quelque chose.

Publicités

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :