La table de Noël

Certains plats sont traditionnels sur les tables françaises pour Noël : saumon fumé, huîtres, foie gras, truffes, belles volailles, bûche de Noël… Certains produits viennent d’un peu loin, comme le saumon fumé. D’autres sont bien français, comme le foie gras. D’autres encore sont de saison, comme les huîtres. (puisqu’on dit qu’il ne faut consommer ces fruits de mer que pendant les mois qui contiennent un-r !)

Cependant, les Français, côté cuisine, aiment bien innover . Les tendances changent dans certaines familles, dans certains milieux, sous l’effet de la vague « développement durable » et « consommation responsable » essentiellement. Voici donc quelques impressions sur ces évolutions.

Mais quand même, il y a des traditions gastronomiques qui ne se perdent pas : alors ensuite, petite balade sur un marché de la truffe dans le Périgord. Sortez vos porte-monnaie ! (Heureusement, si les truffes sont de qualité, il n’en faut pas beaucoup pour parfumer les plats.)


Transcription :
– Alors, moi, mon approche du repas de Noël, elle est pas du tout dans la surenchère (1). C’est plutôt… C’est plutôt un repas de produits frais et… et de saison. Je suis pas forcément (2) très truffes (3), caviar, chapon , tous ces produits un peu iconiques (4) qui sont pour moi… enfin, je… je préfère miser en fait sur le… le soin mis dans le… dans le choix d’ingrédients, mais d’ingrédients simples. Et…
Donc vous, c’est plutôt le Noël éco-responsable (5), voire locavore (6).
– Voilà. Voilà. De préférence, voilà, de… des produits achetés au marché quelques… quelques jours avant. Egalement, pour le choix des poissons et des fruits de mer, se poser vraiment la question de la pêche durable (7), notamment sur les saint-jacques, faire attention sur les saint-jacques vraiment pas chères : comment ça se fait (8) qu’elles sont aussi peu chères. Alors, on sait que, bon, la pêche à la saint-jacques, ça… ça… ça dévaste le fond des océans quand c’est pas fait avec… avec soin. Donc voilà, je pense que c’est aussi quelque chose qu’il faut commencer à… à intégrer, voilà, pour ce… pour que que ce menu de fête soit pas…
Et il y a surtout beaucoup de … Je sais pas si vous le remarquez, mais il y a beaucoup de gens qui, justement (9), font de plus en plus attention à leurs achats. Et ce repas de Noël aujourd’hui, effectivement (10), il a changé. Il est plus du tout peut-être comme il y a encore 10 ans. Vous… vous constatez que… il y a de plus en plus de gens qui pensent comme vous ?
– Ah, je… Moi je trouve, hein, que les gens se posent de plus en plus la question du… du mangeur citoyen, c’est-à-dire ce que je mets dans mon assiette…
Ouais, et puis, il y a l’effet de la crise aussi, hein. On met moins d’argent forcément dans…dans le repas de Noël.
– Ou on le met mieux.
On le met mieux.

(Sur le marché aux truffes à Sarlat)
Ça va, elles sentent bon, hein.
– Elles sentent bon, hein ! Là, je peux vous dire qu’on est heureux quand on ramasse nos truffes qu’on a plantées il y a 15 ans.

Vous en espérez quel prix ?
– Oh, je pense que le cours aujourd’hui va tourner (11) autour de 900 € le kilo.

Vous en espérez combien ?
– Le prix ?
Oui.
– 500 € le kilo peut-être. Peut-être. On va voir. Vous savez, il faut être deux, hé ! Il y a le vendeur et l’acheteur.

Ça y est (12), vous avez acheté ?
– Oui, oui.
A combien ?
– Neuf cinquante.
Neuf cent cinquante  ?
– 950, ouais.
Ça paraît beaucoup !
– Ouais, c’est énorme ! Ah elles sont belles, oui, oui, oui.

Enorme en effet. Le prix le plus élevé du marché : 950€ le kilo au lieu de 500 en moyenne.

Quelques explications :
1. être dans la surenchère : être dans l’excès et vouloir toujours plus.
2. pas forcément : pas nécessairement
3. je ne suis pas très truffes : je ne me tourne pas particulièrement vers les truffes. Les truffes ne me plaisent pas particulièrement.
4. iconiques : très représentatifs de quelque chose (ici, de Noël)  , très typiques.
5. éco-responsable : qui se préoccupe d’écologie, qui respecte l’environnement.
6. locavore : certains Français ont adopté ce terme venu des Etats-Unis pour désigner des gens qui n’achètent que des aliments qui viennent de pas très loin. On le trouve maintenant dans les dictionnaires français les plus récents.
7. la pêche durable : la pêche qui respecte l’environnement marin et les ressources en poissons.
8. Comment ça se fait que… ? : Pourquoi ? Pour quelle raison… ?
9. justement : précisément
10. effectivement : c’est vrai que
11. tourner autour de : se situer autour de… (on utilise ce verbe à propos de quantités, de prix, de nombres, etc…)
12. Ça y est ? : c’est fait ? / C’est terminé ?

Advertisements

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :