Les Misérables, Dumas et le catalogue de La Redoute

Comment s’évader quand on est ado et qu’on vit en pleine campagne, avec des rêves plein la tête ?
Que se passe-t-il le jour où on peut enfin s’installer à Paris ?
Ce sont quelques-uns de ces souvenirs que Zabou Breitman, comédienne et cinéaste, racontait l’autre jour  avec son énergie, ses mots, sa diction un peu précipitée et ses rires.


Transcription:
Vous avez eu quelle adolescence, vous ?
Ben moi je suis… C’était un peu… J’ai une petite frustration. Je me suis retrouvée un peu à la campagne sans… Voilà, il y avait juste un bal de temps en temps le samedi. Donc l’adolescence de 13 à 17, c’était un petit peu à la campagne dans un prieuré (1) du 14è siècle qui tombait un peu en ruine. Mais… Mais je m’ennuyais beaucoup. Et j’ai inventé des histoires dans cet endroit délabré où il y a quand même des inscriptions de la Révolution Française (2) à… à… sur le mur de la porte de ma chambre qui… était dans un donjon, hein, où il faisait très, très froid l’hiver. Et il y avait écrit dessus à la peinture rouge : « La justice jusqu’à la mort » Et ça date de la Révolution Française.
Il y avait ça écrit sur la porte de votre chambre ?
Ouais. Tous les jours en allant me coucher, je voyais écrit « La justice jusqu’à la mort ». C’est quand même un sacré truc (3) quand vous vivez avec ça. Donc… Voilà, alors j’étais plongée dans les… dans la SF (4), dans les polars (5), dans le fantastique, dans Les Misérables de Victor Hugo, dans Dumas (6), dans… dans Tchékov, dans… dans tout, quoi ! Et la Redoute ! La Redoute. Je lisais beaucoup La Redoute.(7)
La Redoute ?
Ah oui, vous pouvez pas savoir ce que j’ai aimé La Redoute ! J’étais à la campagne. J’avais pas de magasins. Et je me souviens quand je recevais… Je me souviens de la réception d’un maillot de bain orange ! Je peux vous dire que… ! C’est un grand magasin, hein, La Redoute. Vous entrez dans le magasin. Il y a le bon chic, bon genre (8). Il y a ceux qui sont comme ci, ceux qui sont comme ça, ceux qui sont… Les jeunes, les moins jeunes, les sexy. Et donc je continue à aimer ça, hein ! J’ai toujours aimé ça.
Et alors quand vous êtes rentrée à Paris, ça a dû être une sacrée délivrance !(3)
Euh… Oui. C’était une délivrance. En même temps, j’ai eu du mal à… à (9) renouer avec Paris. Je me suis retrouvée (10) à la fac (11). Mais en fait, je me suis tellement ennuyée avant que je ne voulais plus m’ennuyer. Donc voilà, ce qui s’est passé, c’est que du coup j’ai un peu raté la fac, parce que je pouvais plus, quoi ! Etre en amphi (12)… Je pouvais plus ! En fait, je supportais plus.
Fallait faire. (13)
Fallait faire. Absolument ! Et d’où peut-être une forme d’hyper-activité parce que je pense que j’aimais bien fa(…)… fabriquer, faire dans le sens de… oui, c’est bien de faire – fabriquer, dans le sens de fabriquer.
Vous pouvez être autoritaire sur un tournage ? (14)
Oh je suis vachement (15) autoritaire !
Ah ouais ?
Oh ouais !
Genre ?
Genre autoritaire ! Genre super autoritaire ! Ah ouais, ouais ! Je gueule (16) alors !
Ah ouais ?
Oh ouais, ça m’est arrivé de gueuler. Alors ouais… Mais être autoritaire, en fait, c’est pas vraiment ça. Gueuler, c’est après, quand c’est un peu tard. Donc je pense que je ne suis pas assez… Je manque de fermeté. Etre ferme… on peut être très calme et très ferme. C’est souvent plus respecté d’ailleurs qu’être… de rigoler (17) tout le temps et d’un coup, s’énerver d’un coup, parce qu’évidemment, c’est comme ça, hein. Moi je m’énerve d’un coup et… Mais bon, après, ça m’énerve de m’énerver. Et je m’en veux. (18)

Quelques détails :
1. un prieuré : un couvent. Beaucoup ont été vendus à des particuliers.
2. La Révolution Française : 1789-1799.
3. un sacré truc : quelque chose d’incroyable et d’important (familier) / une sacrée délivrance : une vraie délivrance, un vrai soulagement.
4. la SF : la science fiction
5. un polar : un roman policier (familier)
6. Alexandre Dumas : il a écrit par exemple Les trois Mousquetaires, La reine Margot, Le Comte de Monte Cristo. Tout le monde ou presque a lu un de ses romans. A l’époque où il n’y avait pas encore de littérature spécialisée pour les enfants et les ados comme aujourd’hui, il était très lu par les jeunes.
7. La Redoute = le catalogue de la Redoute. C’est une entreprise de vente par correspondance. Ils vendent de tout : vêtements, mobilier, jouets, electro-ménager, etc… Pendant très longtemps, ils ont été les seuls dans ce domaine avec leur concurrent : Les Trois Suisses. Toutes les familles ou presque avaient l’un ou l’autre catalogue, ou les deux ! Les choses ont changé avec l’arrivée des vendeurs sur internet. Mais c’est toujours une véritable institution en France.
8. le bon chic bon genre : un style de vêtements très classiques et bourgeois.
9. avoir du mal à faire quelque chose : avoir des difficultés / trouver ça difficile.
10. se retrouver quelque part : arriver quelque part un peu par hasard.
11. la fac : l’université (abréviation familière de faculté)
12. un amphi : abréviation de « amphitéâtre ». C’est le nom donné aux grandes salles où ont lieu des cours avec de très nombreux étudiants. Il y a des cours d’amphi et des TD (=Travaux Dirigés), c’est-à-dire des cours en plus petits groupes.
13. Fallait faire = Il fallait faire (Il fallait agir) C’est familier et oral (et très fréquent) d’omettre « Il ».
14. un tournage : la période où un cinéaste tourne un film, avec ses acteurs. On dit : sur un tournage / sur le tournage de « Potiche ». On dit aussi : pendant le tournage.
15. vachement : très (familier et oral)
16. gueuler : crier (argot, très familier)
17. rigoler : rire (familier)
18. Je m’en veux : je me fais des reproches, je regrette d’avoir agi comme je l’ai fait.

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :