Un français (presque) parfait

David est anglais, Rafaela et Laura sont italiennes. Tous les trois sont étudiants à Paris. C’est très intéressant de les entendre comparer leurs pays respectifs à la France. Stages, coût de la vie, avantages accordés aux jeunes, voici quelques points qu’ils ont évoqués.

Et surtout, ils ont fait ça dans un français quasi parfait, surtout David et Rafaela : expressions, tournures de phrases très naturelles, avec juste une petite pointe d’accent anglais ou italien par-ci par-là. Ils ont dépassé le stade du français appris à l’école et adopté la manière de parler des Français. Intégration parfaite ! Bravo !


Transcription:
– Est-ce que c’est la même chose en Angleterre, les stages non rémunérés ?
– Non, en fait, c’est plus rémunéré en Angleterre, oui. Vaut (1) mieux être payé parce qu’en Angleterre aussi, il faut payer pour les études. Faut (1) payer au moins, je sais pas (2), 3 000 € par an, pour les études. Moi, j’ai (3) fait un stage ici mais j’étais pas très bien payé. Mais c’était pour l’expérience.
– Est-ce que vous avez l’impression que c’est plus facile d’être jeune en Italie qu’ en France ?
– Les loyers sur (4) Paris, c’est cher, ça c’est clair (5). Mais je pense que ça, c’est Paris. Mais par contre, c’est vrai qu’on a quand même pas mal d’aides (6) pour les étudiants : des bourses et des… Ce qui existe pas en Italie. Donc, voilà.
– La société française est plus clémente envers les jeunes que la société italienne ?
– Ouais, je pense, ouais. Je pense que oui. Après, il y a des côtés différents, c’est-à-dire que en Italie, c’est un peu plus facile peut-être de connaître des gens quand on est à la fac (7). C’est plus jeune, l’ambiance à la fac, lorsqu’ici (8), c’est un peu plus sérieux, un peu plus… Mais bon… Pour des possibilités de travailler, tout ça, c’est mieux d’être en France, je pense.
– Vous êtes d’accord avec ça ? Financièrement, c’est plus dur, l’Italie ?
– Oui, c’est plus dur, parce que le logement ici est cher, mais pour les autres choses, on a par exemple beaucoup de possibilités pour les jeunes, par exemple dans les musées, dans les cinémas, on a beaucoup de réductions. Par contre, en Italie, on n’a pas ça.
– Je pense que la France est beaucoup plus socialiste. Elle aide beaucoup plus les gens qu’en Angleterre. En France, tout  est moins cher pour les moins de 26 ans par exemple. En Angleterre, c’est jusqu’à l’âge de, je sais pas (2), 21 ans. Mais…
– On est jeune plus vieux en France, alors ?
– Oui, bah parce qu’on fait des études jusqu’à 26-27. Et après, on cherche un travail. Mais en Angleterre, c’est à l’âge de 21 ans, même avant. C’est… C’est ça, la différence aussi.
– En Italie aussi, le tarif Jeunes, c’est jusqu’à 21 ans,  pas plus ?
– Je pense jusqu’à 18 (9). Non, il n’y a pas (10) pour les musées. Pour les musées, il n’y a pas de tarif réduit pour…
– Et dans les transports , alors ? C’est jusqu’à quel âge qu’on est jeune ?
– Dans les transports, il y a (11). Si tu es un étudiant universitaire, il y a beaucoup de choix dans les transports et aussi dans les cinémas et dans les musées. Mais tu dois toujours amener ta carte et démontrer la chose (12).
– C’est pas une question d’âge, c’est une question de statut d’étudiant.
– C’est ça, c’est ça.
– Allez, on retourne voir le concert . C’est parti ! (13)

Quelques détails sur leur français: ce qui est parfait et ce qui l’est un peu moins.
1. Vaut mieux… /Faut… : comme beaucoup de Français à l’oral, David ne dit pas « Il ». Il a bien intégré la leçon ! Son français oral est très naturel.
2. je sais pas : dire « je sais pas » permet de chercher ce qu’on va dire, de faire une sorte de petite pause. Ici, c’est parce que David cherche le prix des études. Il utilise « je sais pas » exactement comme un Français et prononce ça comme nous le faisons : « Chais pas ». C’est parfait !
3. Moi, j’ai… : ça aussi, c’est très français de dire « Moi, je… »au lieu de dire juste « Je ».
4. sur Paris : c’est comme « à Paris », qui est l’expression correcte. Mais on dit  souvent ça comme le fait Rafaela. C’est une expression qui est devenue à la mode. Rafaela aussi a un français très naturel.
5. c’est clair = Expression très employée notamment par les jeunes depuis quelques années. Avant, on disait plutôt : « C’est sûr ».
6. pas mal d’aides : beaucoup d’aides (financières) = des allocations, des bourses, etc…
7. la fac : abréviation de faculté, mot que personne n’emploie jamais en entier. = l’université. (plutôt familier)
8. lorsqu’ici : un Français dira : « alors qu’ici ». Rafaela mélange les 2 expressions.
9. jusqu’à 18 : pour nous, c’est bizarre de s’arrêter après 18. Il faut dire « jusqu’à 18 ans ».
10. Il n’y a pas pour les musées : on comprend parfaitement mais ce n’est pas correct en français. Il faut dire : « Il n’y a pas de tarif Jeunes » ou « Il n’y en a pas», avec « en » qui remplace « de tarif Jeunes ». Difficile ce petit mot en en français.
11. Il y a : on ne peut pas terminer la phrase comme ça. On doit dire : « Dans les transports, il y a un tarif Jeunes ». Ou alors, pour ne pas répéter « tarif Jeunes », il faut dire « Dans les transports, ça existe ».
12. démontrer la chose : on comprend mais ce n’est pas très  naturel de dire ça comme ça. Il vaut mieux dire : « Tu dois toujours avoir ta carte avec toi pour le prouver. » Ou alors, « Tu dois toujours montrer ta carte d’étudiant ». Le verbe démontrer n’a pas ce sens. De plus, en français, on évite d’employer le mot chose trop souvent. Il y a un autre exemple un peu avant quand Laura dit:  pour les autres choses. C’est plus naturel de dire : pour le reste.   
13. C’est parti ! : on dit ça juste avant de faire une activité pour bien marquer le début de cette activité.

Transcription de mes commentaires sur leur prononciation:
Voilà, alors, juste un petit commentaire sur la façon de parler de ces trois jeunes étrangers, qui ont donc des accents français quasiment parfaits. Laura, la deuxième italienne, a un accent italien un petit peu plus marqué. Mais en ce qui concerne David et Rafaela, c’est quasiment parfait. Voilà. Et je me suis dit que ça serait peut-être intéressant de vous dire à quoi, nous, Français, on reconnaît qu’en fait, ce ne sont pas des francophones. Et voilà. Ce sont en fait de tout petits détails.

En ce qui concerne David, et Laura aussi d’une certaine manière, ce sont les « r », les sons « r » qui trahissent un petit peu ces deux jeunes gens. David, qui est anglophone, insiste beaucoup sur le « r » qui est souvent difficile pour les anglophones et ça devient presque trop dur. Le « r » en français est assez guttural par rapport à l’anglais, mais, voilà, ici, on entend que c’est presque trop, hein, quand il dit « trois mille euros« , enfin… »expérience« … J’ai du mal à le faire, mais il en fait un petit peu trop. C’est juste « expérience« , « 3000 euros« . Voilà.
Et en ce qui concerne Laura, elle, elle garde une façon plus italienne de prononcer les « r ». Et ça, c’est souvent difficile pour les Italiens. Voilà.

Et puis sinon, en ce qui concerne Rafaela qui a vraiment un accent français parfait, c’est… c’est très marrant parce qu’il y a juste un tout petit détail qui fait que on reconnaît qu’elle est italienne. On sait tout de suite qu’elle est italienne à ça. Mais tant qu’elle n’a pas prononcé ces mots-là, on ne sait pas ! Donc c’est en fait le son « e » qu’elle ne prononce pas correctement et elle dit « é ». Par exemple, « c’est plus facile [dé] connaître des gens« . « C’est plus facile de connaître des gens. » « Des possibilités [dé] travailler » : « des possibilités de travailler« . Voilà. Et ça, c’est quelque chose de typique dans l’accent italien, prononcer [dé] au lieu de « de ». Voilà.

Et Laura le fait aussi un petit peu après. Vous écouterez. Elle dit « [lé] logement ici est cher« , quand il est question du prix des logements à Paris. Et elle dit « [lé] logement », donc c’est comme « [dé] », [lé] », au lieu de dire « le logement ici est cher. » Et en fait, au début de la phrase, on ne peut pas savoir si c’est une erreur de prononciation ou quoi, puisqu’elle le prononce finalement en disant « [lé] logement« . Et pour nous, « [lé] logement », ça peut être le pluriel, L.E.S. Mais sa phrase ensuite continue au pré[sent]… au singulier, pardon. Elle dit « [lé] logement ici est cher ». Donc si elle avait dit « les logements ici sont chers« , OK, ça marchait très bien. Mais comme elle met le verbe être au singulier, il fallait dire « le logement ici est cher« . Voilà.
Et un petit peu plus loin, même chose, elle dit: « On a beaucoup [dé] réductions« , au lieu de dire « on a beaucoup de réductions« . Et pour nous, le problème, c’est que là, on entend « On a beaucoup des réductions » , et pour nous [dé], c’est D.E.S. Et « beaucoup des réductions« , ce n’est pas du tout correct en français. Il faut dire « beaucoup de« . « Beaucoup » n’est jamais suivi de « des« , D.E.S, pluriel. Voilà, donc… Et là, c’est pas une histoire de grammaire, c’est une histoire de… disons de… de prononciation du son « e ». Et en italien, c’est un peu difficile. Voilà.

Et puis, une dernière petite chose, en ce qui concerne David. Il a un petit peu de mal avec le son – mais pas beaucoup – avec le son « u ». Et… Par exemple, quand il dit « la France est beaucoup plus socialiste« , en fait, il dit « beaucoup [plou] socialiste. » Mais un petit peu après, il prononce très, très bien « beaucoup plus« … « C’est un pays qui aide beaucoup plus les gens« . Donc voilà, il faut vraiment dire « u », « plus », « plus ». Et là, il a fait un tout petit peu cette erreur.

Et un… une dernière chose, en fait, il dit « tous est moins cher« . En fait, c’est une liaison qui ne va pas puisque normalement, c’est « tout, T.O.U.T, est moins cher« . « Tout est moins cher« . Et… Donc je ne sais pas s’il se trompe sur « tout » et « tous », « tous » qui est le pluriel et « tout » qui est le singulier, ou si c’est simplement une histoire de liaison mal faite. Et donc il faut dire « tout est moins cher« .
Voilà, à bientôt !

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :