Ici, c’est toute ma vie

Mantes-la-Jolie : banlieue éloignée à l’ouest de Paris. Souvent citée dans l’actualité pour ses difficultés sociales, résultat de la pauvreté des habitants de certains de ses quartiers.
Le Val-Fourré : quartier excentré de Mantes-la-Jolie où le taux de chômage est très élevé et les perspectives d’avenir offertes aux jeunes quasi nulles.

Pourtant, dans les années 50, ces grands ensembles*, ces cités modernes étaient un véritable espoir pour tous les Français à la recherche d’un logement décent après la guerre. Mais peu à peu, ces quartiers sont devenus des quartiers difficiles, comme on dit pudiquement.

Robert, ça fait longtemps qu’il y habite. C’est son quartier. Et aujourd’hui, il y a sa maison, résultat de politiques d’aide à l’accession à la propriété. Et sa maison, c’est sa fierté.


Transcription :
C’est un quartier… Ça fait 35 ans exactement que je vis à… au Val-Fourré. Je ne vois pas pour quelle raison, x raison que je quitte (1)… Bon, vous savez…
Il a un peu mauvaise réputation.
Il a une mauvaise réputation mais il faut y vivre pour voir, faut y vivre pour voir. C’est pas parce que une poignée de minables (2) qui font le… le bazar (3) qu’ils vont nous faire déguerpir (4) du Val-Fourré. Certainement pas !
Comment vous la décririez votre maison ?
Ma maison ? Comment je vais la décrire ? Ah, franchement… Je ne peux pas vous la décrire. Elle me plaît énormément, cette maison, puis j’y tiens (5). C’est… c’est ma vie, quoi. C’est toute ma vie, hein. Etre un ouvrier, d’avoir un chez-soi, c’est formidable, ouais. C’est pas comme un cadre (6) qui arrive à acheter une maison. Bon, c’est un cadre, il a les moyens (7). Moi ouvrier, hein, qui arrive à acheter une maison, franchement, je trouve ça formidable. Je suis très, très content de moi. Je suis très content et fier d’habiter ici. [oui , moi aussi] Ah oui, fier d’habiter ici. Parce que beaucoup de gens auraient voulu partir par exemple… à Buchelay ou à Rosny, en dehors de… de Mantes-la-Jolie. Moi j’ai préféré rester au Val Fourré.
Vous l’avez payée combien, votre maison ?
Ici, franchement, je vais vous dire, c’est la première fois que je vous dis le prix : 142 000 euros. Il y en a d’autres qui ont payé plus cher que moi. C’est un truc (8) que j’ai acheté, que je garderai toute ma vie, hein, ça c’est… pour moi puis mes enfants.

Quelques détails :
1. Ce serait plus correct de dire : Je ne vois pas pourquoi je quitterais ce quartier.
2. un minable : quelqu’un de médiocre, qui fait des choses pas très acceptables. Terme méprisant.
3. le bazar : le désordre. Faire le bazar : mettre la pagaille, ne pas respecter les règles et donc gêner les autres habitants. (familier)
4. déguerpir : partir (familier)
5. tenir à quelque chose : y être très attaché
6. un cadre : quelqu’un qui a des fonctions de direction dans une entreprise par exemple et appartient donc à un milieu social plus élevé que celui des ouvriers.
7. avoir les moyens : avoir assez d’argent, pouvoir se payer certaines choses.
8. un truc : quelque chose (familier)

* un grand ensemble : un quartier constitué de barres d’immeubles, de tours, comme on en a construit beaucoup des années 50 aux années 70 pour loger le maximum de personnes.

Publicités

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :