Vocation d’actrice. Souvenirs, souvenirs…

– Je veux être actrice.
– Actrice ? Pas question ! Ce n’est pas un métier, ça ! Et puis de toute façon, passe ton Bac d’abord !

Chez Marina Foïs, ça a dû ressembler à ça quand elle a annoncé à 16 ans que c’était ça ou rien, et tout de suite. De quoi donner des sueurs froides à ses parents qui n’avaient pas vu les choses tout à fait sous cet angle. Pas simple d’élever des enfants ! Surtout une fille comme Marina, une fille avec du caractère, comme on dit. Elle a fait du chemin depuis. Mais elle parle de ses 16 ans comme si c’était hier, avec son franc-parler habituel !


Transcription:
Moi, j’avais mon baby-sitter de quand j’avais 5 ans… (C’est… c’est grâce à lui que je voulais être actrice et tout), qui m’avait dit : « Quand tu auras 16 ans, je te ferai monter sur scène. » Et en fait, et je vous jure que c’est la vérité, je vous le jure, même si ça paraît tellement cucul (1) et con (2), une semaine avant mes 16 ans, il a eu ma mère. Il a dit « On monte L’Ecole des Femmes (3) et je voudrais auditionner Marina pour le rôle d’Agnès. » Et ma mère a répondu non. Donc… Enfin mes parents ont répondu non.
Donc je suis devenue dingue (4). Mais je crois que j’ai jamais été en colère comme ça de ma vie ! Et j’ai cessé de regarder mes parents. Mais vraiment je pouvais plus, quoi ! Je pouvais plus parce que… ils étaient pas cohérents. Je pouvais pas comprendre parce qu’ils m’avaient toujours autorisé l’idée de devenir actrice. Et quand il a été question que je devienne actrice, c’était plus possible ! Donc je comprenais pas, avec l’intransigeance de mes 16 ans.
Donc j’ai fait en sorte qu’une semaine après, ils cèdent. Mon père, il est revenu du boulot, je m’en souviens, il tournait comme un lion en cage. Il me disait, parce qu’il avait un accent italien très fort, il disait : « Je te donne ta majorité (5). Ne me parle plus jamais de ton théâtre. Prends tes décisions toute seule. Demande-moi du fric (6), je te donnerai du fric. Je ne te ferai pas crever (7). Mais prends tes décisions. » Et moi, j’avais 16 ans, je me… je me la suis pétée (8). J’ai enten(du)… J’ai écouté leur laïus (9) jusqu’à la fin. J’ai dit : « Très bien, je vais rappeler le metteur en scène. » Je suis montée dans ma chambre et j’ai pleuré pendant une heure, parce que évidemment, j’étais terrorisée, quoi !
Mais en même temps, avec le recul, je comprends évidemment que il était question… Nous, on habitait à Pa(ris)… en banlieue parisienne. Laisser partir sa fille à 16 ans vivre à Toulouse avec un couple de deux mecs (10), de 30 ans, avec tout ce qu’on peut imaginer que c’est la vie de deux trentenaires à Toulouse, parce que c’était le cartel de Medellin de la drogue là-bas, hein ! Mes parents, ils le savaient pas mais ils sont pas complèment cons ! Moi j’ai goûté à tout, et tout, machin (11)…
Donc effectivement, ça doit être effrayant. Mais ils ont eu raison de me faire confiance. J’ai eu mon Bac (12), je me suis engagée à avoir mon Bac, j’ai fait mon Bac par correspondance, j’ai fait tout comme il fallait. J’ai respecté le… les engagements. Mais bon voilà, après, après, les choses sont rentrées dans l’ordre. Ils sont venus me voir jouer, et ils ont été très contents, et voilà.

Quelque détails :
1. cucul : niais, un peu ridicule (familier)
2. con : idiot (très familier)
3. L’Ecole des Femmes : pièce de Molière dans laquelle le rôle d’Agnès est tenu par une très jeune actrice. Grand classique pour les actrices de théâtre débutantes.
4. dingue : fou / folle (familier)
5. la majorité : on l’obtient à l’âge de 18 ans. On est alors responsable de ses actes et on devient un citoyen à part entière.  Les parents peuvent décider de la donner avant, à partir de l’âge de 16 ans.  C’est ce qu’on appelle l’émancipation, accordée par un juge.
6. le fric : l’argent (familier)
7. crever : mourir (familier)
8. se la péter : faire le fier, se montrer prétentieux
9. un laïus : un discours qui donne des leçons. (familier)
10. un mec : un homme (familier)
11. et machin : on peut dire ça quand on ne veut pas donner plus de détails pour montrer que ce n’est pas tout. (familier)
12. Le bac : le baccalauréat, qu’on passe à la fin des études secondaires et qui permet d’entrer à l’université par exemple.

Publicités

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :