Rebelle

Elle est actrice ( encore une ! )
Elle parle vite. Sans faire de chichis.
Elle fume.
Elle n’aime pas les brushings.
Elle n’aime pas ce qui est bien rangé.
Elle aime quand ça fait un peu désordre.

Transcription :
En fait, ça, on a ça en commun, c’est-à-dire de pas se poser de questions. C’est vrai que…
Oh !… Vous vous posez pas de questions ?!
Non, sur soi.
Ah ouais.
Je veux dire sur son attitude de vie, quoi. Oui, je me pose des questions sur le monde. Mais sur… sur… Est-ce que c’est bien ce que je suis en train de faire ? Est-ce que je suis bien habillée ? Est-ce que ma bagnole (1), j’ai raison ? Est-ce que je devrais moins fumer ? Bon… Je la fume…
Sylvie Testud est une décadente. Non, mais j’ai lu quelque part que vous disiez «Oui, y en a marre (2) de tout interdire », on parlait de cigarettes, de… de voiture, de… voilà, et qu’il faut préserver la décadence française.
Oui, parce que je crois que c’est ça qui fait le charme de la France. C’est ça qui…qui a fait son charme, ses petits bistros (3), ses… Moi, ça me rassure quand je vois parfois que c’est pas si propre, que c’est pas si ordonné. Vous savez ce qui me fait le plus flipper (4) au monde, c’est quelqu’un qui n’a pas un cheveu qui dépasse de son brushing (5).
C’est bon, ça revient, le brushing !
Ah non, mais ça me… Mais ça me terrifie. Comment on peut calculer une chose pareille ? Et il y a des pays… Alors, j’ai pas envie non plus d’assassiner des pays, mais où je trouve que tout est tellement propre, tout est tellement ordonné…
Ça cache quelque chose.
Ça m’angoisse, en fait. Non mais en vrai (6), je vous jure, ça m’angoisse. Je préfère aller, je sais pas, dans le fin fond de l’Espagne, du Portugal, où bon bah tant pis, il y a un papier qui traîne… Alors je dis pas que je suis pas écolo (7), enfin que il faut pas préserver, tout ça. Mais il y a un moment, c’est trop ! Quand tout est organisé, que les arbres, ils sont tous à, je sais pas, 1,12 mètre les uns des autres. Je sens toute l’équipe qui a mis bien l’arbre là. Ben j’aime bien quand il y en a un qui rentre dans l’autre, quand finalement, il y a un peu des feuilles qui tombent. Quand on est dans un bistro, j’aime bien que le carrelage, il soit… il aille pas exactement avec la couleur sur les murs qui va avec le… le lustre. Tout ça me semble d’un calcul trop grand, quoi. Ça m’angoisse.
Bon allez, un peu de patience, le temps des infos…(8)
Ouais.
Après on va se fumer une clope (9)… Oh pardon ! (10)

Quelques détails :
1. une bagnole : une voiture (argot)
2. Y en a marre : il y en assez de… (Expression familière)
3. un bistro : un café (argot). On peut aussi l’écrire avec un « t » : bistrot
4. ça me fait flipper : ça me déprime. (argot, venu de l’anglais)
5. un brushing : encore un mot emprunté à l’anglais mais de travers… C’est à la fois l’action de coiffer les cheveux avec un sèche-cheveux et une brosse ainsi que le résultat, le type de coiffure qu’on obtient, où les cheveux sont bien disciplinés.
6. non mais en vrai : c’est vrai. Façon très familière de parler, un peu enfantine.
7. écolo : abréviation qui vient de écologiste. Pour parler de quelqu’un qui protège l’environnement.
8. les infos :abréviation de « informations ». L’interview va être interrompue par le flash d’infos.
9. une clope : une cigarette (argot)
10. La journaliste fait semblant de s’excuser, parce que ce n’est pas «politiquement correct » de fumer. (et de le dire à la radio)

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :