Le bec dans l’eau

Le travail qui se fait plus rare, les factures qui arrivent tous les mois, les mensualités qu’on ne peut plus payer et les banques qui vous poussent à emprunter encore et encore pour rembourser les autres crédits… Bref, la fuite en avant pour certaines familles.
C’est ce qu’on appelle le surendettement, qui résulte souvent des « accidents de la vie », comme disent certains, mais aussi, il faut bien le dire, de l’absence de scrupules de banques et d’organismes de prêts qui ont tout intérêt à placer des crédits à la consommation lucratifs…
Sauf que, à la fin, de toute façon, on se retrouve le bec dans l’eau et les poches vides, comme Paul et Josiane l’expliquent dans ce petit enregistrement.

Transcription :
– Il y a eu les chômages techniques (1) qui ont commencé. Donc on avait moins de revenus tous les mois. On est allé trouver (2) notre banquier qui nous a dirigé vers d’autres sociétés, qui nous a fait un crédit… des crédits revolving, Open. Et là, pour nous, ça a commencé. On a donc pris un premier crédit, un second crédit. Le banquier nous disait : « Bah en attendant qu’on trouve une solution, quelque part, dans une autre société de crédit, vous payez vos crédits tous les mois. » On est arrivé comme ça à 22 000 euros de découvert (3). Notre maison a été vendue entre-temps et maintenant, on nous demande des frais et des intérêts. Parce qu’ils nous demandent des frais de remboursement anticipé ! J’en veux au banquier…(4)
Oh oui !
– …parce que on est allé le voir avant que ça arrive.
On a laissé pourrir la chose jusque (5) ça n’aille plus. Aujourd’hui on se retrouve le bec dans l’eau. (6)
– Vous pensez que vous allez vous en sortir ? (7)
Bah on espère !
On espère !
On est tous les deux quand même. Maintenant (8) je pense que ça mettra encore très longtemps. Il faudra qu’on paye, oui. C’est pas qu’on ne veut pas payer. Ce qu’on aimerait, c’est pouvoir vivre normalement.

Quelques explications :
1. le chômage technique : période pendant laquelle l’entreprise cesse temporairement son activité, en attendant une augmentation des commandes par exemple. Les employés sont en chômage technique et ne sont pas payés.
2. aller trouver quelqu’un : aller voir quelqu’un pour lui demander quelque chose.
3. un découvert : c’est quand il n’y a plus assez d’argent sur votre compte en banque. Vous êtes à découvert.
4. en vouloir à quelqu’un : être fâché contre quelqu’un, lui faire des reproches.
5. jusque : normalement, il faudrait dire « jusqu’à ce que ça n’aille plus ».
6. se retrouver le bec dans l’eau : expression familière = être dans l’incertitude, sans solution.
7. s’en sortir : trouver une solution, arriver à quelque chose.
8. Maintenant : ce n’est pas le sens habituel. On l’emploie souvent pour marquer le contraste. C’est à peu près la même chose que « mais » dans ce cas-là.

Advertisements

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :