Alors là, c’est le pompon !

Vous trouvez que le français, c’est beau, c’est harmonieux ? Personnellement, je n’en sais rien, je ne peux pas l’entendre comme vous puisque c’est ma langue maternelle. Ce que je sais, c’est que ça sert aussi à se disputer, à hurler sur les autres, avec de jolies insultes pas très sympathiques !

En voici un exemple dans cet épisode d’une série culte en France, inspirée par celle des Québecois : «Un gars, une fille». Le gars, c’est Jean, surnommé Loulou (bizarre, non ?) et Alexandra, ou Alex la plupart du temps, surnommée Chouchou. Un couple d’enfer !

Et là, Loulou a fait le coup de la panne d’essence à Alex. Sauf qu’elle n’apprécie pas vraiment et lui, il n’apprécie pas d’être traité comme ça. Et ça s’entend !

Eh non, ça ne s’entend plus puisque cette petite vidéo n’est plus disponible. Tant pis ! Je laisse quand même ce billet car vous aurez peut-être l’occasion de voir cet épisode (en DVD, dans une bibliothèque…)

Transcription:
Merde !!! Allez !!!
Bon ! Bravo ! J’admire ! Tomber en panne d’essence au milieu de nulle part, alors là, t’as le pompon (1), hein, bravo, hein !
Mais attends, ça veut dire quoi ça ?
Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que c’est de ta faute !
Mais c’est pas de ma faute !… Bon effectivement, c’est peut-être de ma faute. J’ai pas fait le plein (2). Mais pourquoi ? Parce que la jauge (3)est cassée.
La jauge est cassée ?!
Bah oui.
Et alors, Loulou, c’est TA bagnole. C’est TOI qui est responsable, c’est ton boulot de mec (4), ça !
Bon, elle est cassée, elle est cassée ! J’y peux rien, c’est comme ça, ça va (5) ! Et attends, eh oh, s’il y en a qui est fautif, c’est toi, ma vieille, hein !
Quoi ?
Oui, c’est toi.
C’est moi ?
Oui, c’est toi.
Pourquoi ?
Beh… Pourquoi ? Parce que… parce que Madame voulait voir du pays. Madame voulait prendre des routes secondaires. Et regarde, les routes, elles sont tellement secondaires que même les chevreuils la connaissent pas, hein ! Puis en plus, pour aller où ? Pour aller à un mariage de merde de ta cousine qui, excuse-moi de te dire, est un vrai laideron. Son… son…son mari là, je sais pas, c’est quoi ce con, là (6) ? Il est complètement édenté et en plus, il a…il doit avoir un spencer, cet abruti (7) ! Il pue l’ail ! Pour se retrouver en plus avec des mecs à table que je connais pas, pour boire un mousseux tiède (8) sur une musique de fanfare… Super ! Alors en ce qui concerne la bagnole(9), ma vieille, hein, je vais te dire, c’est de ta faute ! Prends sur toi.
Alors s’il te plaît, tu te calmes, hein. Ça sert à rien de lancer des accusations comme ça à tort et à travers (10), excuse-moi, on n’avancera pas plus, hein.
OK, tu as raison. C’est toi qui as raison.
Voilà. Exactement.
Faut… faut… faut positiver.
C’est ça. Le principal, c’est que tu admettes que tu as tort, c’est tout. Tu vas où ?
Pisser.
Mais moi aussi, j’ai envie de faire pipi (11), figure-toi (12)!… Jean ! Jean, tu reviens ici ! Jean !

Quelques détails :
1. avoir le pompon : expression familière. Alex est très ironique. Elle veut dire que là, c’est le summum, que Loulou a fait la chose la plus nulle possible, c’est-à-dire tomber en panne d’essence en pleine forêt.
2. faire le plein : remplir le réservoir d’essence de la voiture.
3. la jauge : le témoin qui montre combien il reste d’essence dans le réservoir.
4. C’est ton boulot de mec : c’est un travail d’ homme. (expression familière)
5. ça va = ça suffit. On dit ça pour essayer de clore le sujet, quand on est énervé.
6. ce con, là : version « forte » et vulgaire de « cet imbécile ». C’est très agressif ici.
7. un abruti : quelqu’un qui ne comprend rien. Terme très agressif.
8. un mousseux : un vin doux, avec des bulles. Normalement, on boit du champagne. Mais c’est plus cher. Donc Loulou veut dire qu’on va leur servir des vins de mauvaise qualité, une mauvaise imitation du champagne.
9. une bagnole : une voiture, en argot.
10. à tort et à travers : expression courante qui signifie «sans réfléchir», «sans savoir ».
11. Pisser : les hommes pissent et les femmes (et les enfants ) font pipi !
12. figure-toi : quand on veut insister sur ce qu’on vient de dire. ( = si tu veux savoir, si tu veux que je te dise).

Publicités

Étiquettes : , ,

2 responses to “Alors là, c’est le pompon !”

  1. Gabrielle says :

    Super ! J’adore faire des vidéos d’Un gars une fille avec mes étudiants, ça a toujours du succès, on rigole bien !
    Merci encore pour ce blog très très riche !
    Gabrielle.

    J'aime

  2. Anne says :

    Merci Gabrielle ! Oui, c’est sûr, avec Un gars, une fille, les gens qui apprennent le français sont à bonne école !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :